Un ancien juge confirme les tentatives de la chancellerie présidentielle d’influencer des décisions de justice

Ancien président de la Cour suprême d’administration, Josef Baxa, a déclaré dans une interview pour le journal Deník N, que la chancellerie du président Miloš Zeman avait essayé d’influencer les décisions de justice de certaines cours. Selon Josef Baxa, il s’agirait des plus hautes instances de justice du pays. Il a également ajouté que le président lui-même avait essayé de faire pression sur lui lors d'une discussion en tête à tête entre les deux hommes.

La semaine dernière, l’hebdomadaire Respekt avait publié une enquête sur Vratislav Mynář, le chancelier du président tchèque, suspecté de chercher à influencer depuis des années les décisions de certains juges hauts placés du pays. Le porte-parole du Château de Prague, Jiří Ovčáček, avait réagi à cet article en déclarant que le chancelier avait parlé à des juges uniquement pour les informer des opinions du président tchèque, Miloš Zeman. Josef Baxa a confirmé au journal Deník N qu’il avait été lui-même contacté par Vratislav Mynář.

Auteur: Anna Kubišta