Un tribunal international pour juger les crimes du communisme?

La conférence internationale de trois jours consacrée aux crimes des régimes communistes qui s'est déroulée à Prague en présence d'historiens, de prisonniers politiques et de personnalités politiques de plusieurs pays, a adopté à sa fin une déclaration. Celle-ci propose la constitution d'un tribunal international qui jugerait les crimes communistes contre l'humanité, à l'instar des crimes nazis ou les crimes commis dans l'ex-Yougoslavie. La déclaration stipule également que la Commission européenne interdise par une décision-cadre la négation des crimes du communisme. L’objectif de la manifestation, organisée entre autres par l’Institut pour l’étude des régimes totalitaires, a été justement d'examiner des possibilités afin de condamner les crimes commis par les dictatures communistes en Europe centrale et orientale, vingt ans après leur chute.