Visas canadiens : Bruxelles "regrette" la décision d'Ottawa

A Bruxelles, la Commission européenne a déploré la mesure prise par Ottawa mais en disant ne pas envisager de sanction. "La Commission regrette la décision d'Ottawa d'exiger des visas pour les citoyens de la République Tchèque, mais ne va pas imposer automatiquement des visas pour les Canadiens", a déclaré Michele Cercone, porte-parole du commissaire en charge des questions d'immigration, Jacques Barrot. En effet, "il s'agit d'une mesure temporaire et nous considérons que la liberté de circulation (entre l'UE et le Canada) devrait reprendre très rapidement", a expliqué la porte-parole. La clause de solidarité n'est plus automatique depuis 2001. La Commission peut entamer des consultations avec le Canada, et, en cas d'insuccès, peut recommander aux Etats de l'UE d'activer cette clause, puis une majorité qualifiée de pays doit l'approuver.