Visas pour le Canada : le Premier ministre tchèque réclame plus que de la solidarité de la part de l’UE

Le Premier ministre tchèque, Jan Fischer, a réagi à la réunion des ministres des Affaires étrangères des Vingt-sept en déclarant qu’il était satisfait de la manifestation de solidarité de l’UE, mais que celle-ci se devait d’exiger du Canada l’annulation de l’obligation de visa pour les Tchèques. Le chef du gouvernement a tenu ses propos à l’issue de sa rencontre, mardi, avec le président de la République, Václav Klaus. Jan Fischer a précisé qu’il considérait que la solidarité manifestée était une chose, mais que le plus important est que l’UE fasse clairement comprendre au Canada qu’il faille revenir au régime initial sans visa. Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement canadien avait d’ores et déjà décidé que les ressortissants tchèques pourront remplir des demandes de visa simplifiées dès ce mercredi.