Yasmina Reza défend Milan Kundera

En quelques secondes, en quelques minutes de temps médiatique, la vie d'un homme peut être balayée, niée, salie à jamais sans qu'une enquête sérieuse, indépendante, ne vienne corroborer l'accusation portée contre lui et relayée à la vitesse de l'Internet. L'homme dont l'écrivain Yasmina Reza prend ainsi la défense dans les colonnes du quotidien français Le Monde est Milan Kundera. Sur la seule base d'un rapport attribué à la police communiste à Prague en 1950, l'écrivain français d'origine tchèque est soupçonné d'avoir été un délateur au service du pouvoir.