Conflit d'intérêts : les eurodéputés enjoignent Andrej Babiš d'y mettre fin

La Commission de contrôle budgétaire du parlement européen a recommandé ce jeudi au Premier ministre tchèque de faire en sorte que cesse son conflit d'intérêts. Selon les eurodéputés, qui se basent sur un rapport rédigé après une récente mission parlementaire à Prague, le chef du gouvernement contrôle toujours dans les faits le groupe Agrofert qu'il a fondé et qui perçoit de nombreuses subventions, nationales et européennes.

Le texte publié ce jeudi enjoint Andrej Babiš à démissionner ou à ne plus encaisser de fonds européens pour toutes les sociétés liées au groupe agro-industriel et médiatique, si le conflit d'intérêts est confirmé. La cheffe de la commission budgétaire du parlement européen, Monika Hohlmeier, a indiqué que la mission à Prague avait été utile mais s'était déroulée "dans un environnement agressif".

Cette recommandation reste non contraignante, mais les parlementaires indiquent que la Commission européenne devrait suspendre les versements à Agrofert.