Génocide arménien : la diplomatie turque critique le Sénat tchèque

Comme il fallait s’y attendre, le ministère des Affaires étrangères turc a critiqué l’adoption par le Snat tchèque d’une résolution condamnant les massacres perpétrés contre les Arméniens sur le territoire de l’actuelle Turquie durant la Première Guerre mondiale. « Le fait que cette résolution ait été adoptée dans une situation où peu de sénateurs siègeaient et où le monde entier lutte contre la pandémie de coronavirus, démontre la traîtrise qui se sache derrière cela », aurait déclaré un responsable du ministère, selon le site d’information Haberler.com.

Outre le génocide arménien dans l'Empire ottoman en 1915, la résolution adoptée par la Chambre haute du Parlement tchèque à l’occasion du 75e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale, condamne plus généralement les crimes contre l'Humanité, dont les crimes commis par les nazis.

Malgré cette résolution, dont une version similaire avait déjà été adoptée une première fois par la Chambre des députés en 2017, la République tchèque ne se range pas encore aux côtés des plus de vingt pays dans le monde qui reconnaissent officiellement le génocide.