Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Coronavirus : tous les personnels seront testés dans les Ehpad et maisons de retraite

S’il prévoit de tester l’ensemble des personnels dans les maisons de retraite et autres centres d’accueil des personnes âgées au nouveau type de coronavirus, l’Etat tchèque n’envisage cependant pas la même mesure pour les patients. « Ce n’est pas réaliste en raison de leur trop grand nombre », a reconnu le vice-ministre de la Santé, Roman Prymula, samedi soir, à la Télévision tchèque. La semaine écoulée a été marquée par une croissance du nombre de patients positifs au Covid-19 dans ces Ehpad (cf. : https://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/en-premiere-ligne-les-maisons-de-retraite-tcheques-se-considerent-comme-les-oublies-de-la-crise-du-coronavirus).

Par ailleurs, Roman Prymula a indiqué qu’il était envisagé d’isoler le personnel de la population en le faisant loger dans des conditions provisoires dans ces établissements de manière à rester à limiter le risque de propagation de la maladie.

Transfert de plasma sanguin : lancement d’un essai clinique à Prague

Alors qu’une course contre la montre est engagée dans différents endroits du monde pour trouver un remède contre le Covid-19, les médecins en République tchèque pourraient recourir prochainement à la méthode de transfert du plasma sanguin de personnes guéries vers des malades en phase aiguë. Des préparatifs sont en cours pour le lancement d’un essai clinique, a fait savoir le médecin en chef de la Clinique d’anesthésiologie, de réanimation et de médecine intensive de l’Hôpital universitaire de Motol à Prague, qui est le plus grand centre hospitalier en République tchèque.

Le plasma est une partie du sang qui contient des anticorps après une maladie. Cette technique s'est déjà avéré efficace, dans des études à petite échelle, contre d'autres maladies infectieuses comme Ebola ou le SRAS et des essais sont déjà menés aux Etats-Unis et en Chine notamment, un autre le sera également en France prochainement.

Le gouvermenent met en garde contre une suppression trop rapide des mesures de restriction

Dans un document destiné aux députés, qui se réuniront ce mardi ou ce mercredi, le gouvernement met en garde contre une suppression trop rapide des mesures visant à empêcher la diffusion du coronavirus. Avançant qu’un grand nombre de personnes porteuses du virus n’ont pas encore pu être testées, donnée qui ne permet pas de faire une estimation précise de la situation réelle, le cabinet va demander à la Chambre basse du Parlement de prolonger l’état d’urgence, décrété le 12 mars et qui arrivera à son terme le 11 avril.

Selon le document, un assouplissement des mesures de restriction adoptées est porteuse d’un grand risque de s’exposer à une diffusion massive de la maladie. Les partis de l’opposition ont fait savoir qu’ils souhaitaient des explications détaillées des raisons de prolonger l’état d’urgence. S’ils se sont dit prêts à voter en faveur d’une prolongation, Petr Fiala et Ivan Bartoš, leaders respectivemt du parti conservateur ODS et du Parti pirate, les deux principales formations de l’opposition, ont évoqué une période allant de deux semaines jusqu’à la fin du mois d’avril.

Coronavirus – Sondage : une grande majorité des Tchèques considérent que les mesures de précaution sont appropriées

Trois quarts des Tchèques considèrent que les mesures de restriction et de confinement adoptées par le gouvernement pour enrayer l’épidémie de coronavirus sont adaptées à la gravité de la situation, selon un sondage mené les 31 mars et 1er avril par l’agence Kantar CZ. A la mi-mars, seuls deux tiers des personnes intéroggées en étaient convaincues. Par ailleurs, la part des gens estimant que les mesures de précaution ne sont pas suffisantes est passée de 31% à 16%.

Inversement, la part de ceux qui pensent que ces mesures sont trop strictes et inutilement restrictives a légèrement augmenté, même si leur part ne s’élève toujours qu’à 8% (contre 5% deux semaines plus tôt). Parmi les mesures les plus contraignantes, les sondés citent d’abord les restrictions de déplacement, puis la fermeture de la plupart des commerces, des institutions culturelles et terrains et salles de sport. Les fermetures des bars et restaurants et des écoles n’arrivent qu’en quatrième et cinquième positions.

Crise économique : l’Etat tchèque pourrait intégrer le capital de certaines grandes entreprises en difficulté

L’Etat tchèque pourrait entrer au capital de certaines entreprises clefs si celles-ci se retrouvent confrontées à de graves problèmes en raison des conséquences économiques de la crise du coronavirus. C’est ce qu’ont fait savoir le Premier ministre, Andrej Babiš, et le ministre de l’Industrie et du Commerce, Karel Havlíček, tous deux du mouvement ANO, à la Télévision tchèque, samedi soir. Les partis de droite membres de l’opposition ont vivement critiqué cette annonce. Selon eux, il existe d'autres priorités dans ce domaine, notamment au niveau des petites et moyennes entreprises.

« Pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour, mais on ne peut pas exclure cette possibilité et je pense que si cela devient d’actualité, nous devrions nous y intéresser », a expliqué le chef du gouvernement. Celui-ci a cité notamment le groupe de compagnies aériennee Smartwings, dont dépend ČSA – Czech Airlines et qui a sollicité un emprunt.

Chômage : un taux stable à 3% en mars

Le chômage en République tchèque à la fin du mois de mars est resté stable à un taux de 3%, identique à celui du mois de février, a indiqué la ministre du Travail et des Affaires sociales à la Télévision tchèque, ce dimanche. Selon Jana Maláčová (social-démocratie), il convient toutefois d’attendre l’évolution du mois d’avril pour se faire une meilleure idée des répercussions de la crise du coronavirus et des mesures prises par le gouvernement sur le marché. Le Bureau du travail (Úřad práce) publiera les chiffres officiels ce mercredi.

Un peu plus de 225 000 personnes restaient donc sans emploi à la fin du mois de mars. Le nombre d’emplois vacants a toutefois baissé, passant de 351 600 à 342 000. « Ce sont les chiffres auxquels nous nous attendions, a réagi la ministre, et ils sont encourageants. Mais il convient d’attendre encore le mois d’avril pour voir comment réagissent les entreprises. »

Météo

C’est un temps de nouveau très ensoleillé, quoique frais dans la matinée, qui règne sur l’ensemble du territoire ce lundi, jour de la fête des Vendula et Venuše.

Toujours en hausse, les températures varient entre 17° C à Zlín (Moravie de l’Est) et 22° C à Ústí nad Labem (Bohême du Nord). Le soleil se lève à 6h25 et se couche à 19h40.