Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Le ministre des Transports a été limogé

Le ministre des Transports Vladimír Kremlík (mouvement ANO) a été démis de ses fonctions, lundi, par Andrej Babiš. Le chef du gouvernement lui reproche l’attribution, sans appel d’offres préalable, du marché portant sur la création d’un système de vignettes électroniques pour les autoroutes à compter de l’année prochaine. Le montant de la commande est d’un peu plus de 400 millions de couronnes (près de 16 millions d’euros).

L’ensemble de l’opération, dont le prix est considéré comme surévalué, avait été vivement critiquée par les partis de l’opposition. Le Premier ministre avait lui aussi exprimé son mécontentement à l’annonce de la signature.

Andrej Babiš entend désormais confier la direction du ministère des Transports au ministère de l’Industrie et du Commerce Karel Havlíček, lui aussi membre du mouvement ANO. Les deux ministères pourraient ainsi fusionnés.

Andrej Babiš confirme l’abandon du projet d’un centre pour orphelins en Syrie

Le Premier ministre tchèque a confirmé, lundi, que le projet de construction d’un centre d’accueil pour orphelins en Syrie n’était plus à l’ordre du jour. Andrej Babiš, qui avait lui-même informé de son intention en 2018, a indiqué qu’il enverrait personnellement 500 000 couronnes (20 000 euros) aux organisations opérant sur place qui prennent en charge les enfants sans parents.

Selon le chef du gouvernement, le problème n’est pas tant une pénurie de centres d’accueil, chrétiens comme musulmans, que leur manque de moyens financiers.

Récemment, la République tchèque a refusé d’accueillir des réfugiés mineurs orphelins séjournant actuellement dans des camps en Grèce. Le ministre de l’Intérieur a expliqué que la demande formulée pour l’envoi d’une liste d’une quarantaine d’enfants d’origine syrienne âgés de moins de 10 ans n’avait pas été acceptée par les autorités grecques. De son côté, le ministre tchèque estime que d’accueillir des jeunes Afghans ou Pakistanais âgés de 16 à 18 ans constituerait un risque pour la sécurité du pays.

Nouvelle fréquentation record de l’aéroport de Prague en 2019

Quelque 17,8 millions de passagers, soit un million de plus qu’en 2018, ont transité par l’aéroport Václav Havel de Prague en 2019. Déjà en hausse constante les années précédentes (18 % entre 2016 et 2017 et 9 % entre 2017 et 2018), cette fréquentation de +6 % constitue un nouveau record. Elle pose toutefois le problème de la modernisation du principal aéroport tchèque et, à moyen terme, de son agrandissement.

Au total, 71 compagnies aériennes ont desservi 165 destinations dans le monde, dont 15 vols long-courriers. Sur ces lignes longues distances directes, une hausse de près de 11 % du nombre de passagers a été enregistrée. Pour 2020, l’ouverture de deux nouvelles destinations de ce type est également prévue avec Chicago et Hanoi. La Grande-Bretagne, et plus particulièrement Londres, a été la destination les plus prisée.

En 2019, nouvelle baisse du nombre de sociétés tchèques dans les paradis fiscaux

Le nombre d’entreprises tchèques ayant leur siège enregistré dans un pays considéré comme un paradis fiscal continue de baisser. Il est même actuellement le plus faible de ces neuf dernières années. D’après le dernier rapport de la société de conseil Bisnode sur le sujet, elles n’étaient plus plus que 12 102 à la fin de l’année 2019. Ainsi donc, 2,38 % du total des sociétés tchèques seraient contrôlées depuis des pays où la fiscalité est très faible.

Un peu plus de 700 entreprises ont quitté ces paradis fiscaux tout au long de l’année dernière, en raison notamment de la pression exercée dans ce domaine par l’Union européenne, mais aussi des risques encourus pour leur réputation. Ce chiffre record confirme la tendance observée ces dernières années de recul de cette pratique qui permet de contourner l’impôt en République tchèque.

272 entreprises tchèques ont ainsi quitté les Pays-Bas, 178 les Etats-Unis et 103 Chypre.

Tennis – Open d’Australie : entrée en matière réussie pour Plíšková contre Mladenovic

Après Petra Kvitová et Barbora Krejčíková lundi, deux autres joueuses tchèques se sont qualifiées, ce mardi, pour le 2e tour de l’Open d’Australie de tennis. Karolína Plíšková a dominé sans trembler la Française Kristina Mladenovic, 39e mondiale, en deux sets (6-1, 7-5). Tête de série n° 2 à Melbourne et demi-finaliste la saison dernière, Plíšková affrontera l’Allemande Laura Siegemund, 123e mondiale, au 2e tour.

Tête de série dans un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière (n° 20), Karolína Muchová est, elle, venue à bout dans la douleur de la Belge Kirsten Flipkens en trois sets (6-3, 2-6, 7-6). Au 2e tour, elle croisera la route de l’Américaine Catherine Bellis, modeste 499e mondiale.

Ce mercredi, Kvitová et Krejčíková figureront au programme du 2e tour, de même que Kristýna Plíšková, dont le match comptant pour le 1er tour a été décalé en raison de la pluie lundi.

Handball – Euro : encore battus, les Tchèques ont perdu toute chance de participer au tournoi olympique

Battue par la Croatie (21-22) après avoir encaissé un but à la dernière seconde de jeu, lundi soir à Vienne, l’équipe de République tchèque de handball a concédé sa troisième défaite consécutive au 2e tour du championnat d’Europe. Avec zéro point au compteur, elle occupe toujours la dernière place de son groupe, avant son dernier match contre la Biélorussie mercredi.

Cette défaite face aux anciens champions du monde et doubles champions olympiques signifie également que les Tchèques ont perdu toute chance théorique de terminer à la troisième place de leur groupe. Ce classement leur aurait permis de disputer le match pour la 5e place finale de cet Euro et de continuer à espérer de faire mieux qu’en 2018, où ils avaient terminé 6es, leur meilleur résultat sur la scène continentale depuis la partition de la Tchécoslovaquie. Par ailleurs, la Reprezentace a perdu tout espoir de se qualifier pour les tournois de qualification olympique.

Météo

Nuageux dans la moitié nord, le temps est nettement plus dégagé dans la moitié sud ce mercredi, jour de la fête des Slavomír et Slavomíra. En raison des brouillards givrants, il est conseillé aux automobilistes de rouler très prudemment le matin.

Les températures sont stables et varient entre 0° C à Kroměříž, en Moravie du Sud, et 5° C à Plzeň, en Bohême de l’Ouest. Le soleil se lève à 7h46 et se couche à 16h36.