Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Pour la première fois de son histoire, l’Armée tchèque assure le commandement d’une mission internationale

Le général de brigade František Ridzák a pris officiellement, ce vendredi, le commandement tournant de la mission de formation de l’Union européenne au Mali, où un peu plus de 700 soldats d’une vingtaine de pays opèrent actuellement. Directeur de l’Agence des systèmes de télécommunication et d’information, František Ridzák, 53 ans, a été nommé par le Conseil de l’UE, en avril dernier. La République tchèque, qui succède au Portugal, a mis sur pied un état-major de commandement composé d’une quarantaine de soldats. Les Tchèques, au nombre de 120, sont présents dans cette mission européenne appelée EUTM Mali depuis le début, en février 2013.

Cette présidence constitue une grande première dans l’histoire de l’Armée tchèque. Celle-ci n’a en effet encore jamais dans l’histoire du pays assuré le commandement d’une mission internationale. C’est aussi la première fois qu’une mission ou une opération militaire sur le sol africain est commandée par un officier venu d’un pays d’Europe centrale.

Coronavirus - Fonds de relance européen : Andrej Babiš s’attend à de longues négociations

Andrej Babiš s’attend à un débat encore très long sur la forme que prendra le fonds de relance qui doit permettre de faire face à la crise économique dans l'UE provoquée par la pandémie de coronavirus. Selon le chef du gouvernement tchèque, le critère principal pour la répartition des quelque 750 milliards d’euros devrait être la baisse du produit intérieur brut de chacun des Etats membres.

C’est ce qu’il a déclaré à l’issue de la réunion des Premiers ministres des quatre pays du groupe de Visegrád (V4 - République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie), qui s’est tenue à Lednice (Moravie du Sud), jeudi. Andrej Babiš a souligné également que le V4 s’entendait sur le fait que pour le cadre financier portant sur la période 2021-2027 la répartition des subventions devait être équitable et sur la nécessité de veiller à ce que les pays les plus pauvres ne soient pas désavantagés par rapport aux plus riches.

Gouvernement : les communistes veulent rediscuter des conditions de leur participation

Les dirigeants du parti communiste (KSČM) entendent négocier avec le mouvement ANO du Premier ministre Andrej Babiš des conditions de l’accord dit de tolérance qui a permis, en juillet 2018, à la coalition gouvernementale minoritaire composée de ministres ANO et sociaux-démocrates d’obtenir la confiance des députés. Depuis, ce cabinet est dépendant du bon vouloir des communistes, une première dans l’histoire de la République tchèque depuis la révolution en 1989.

Ce vendredi, le leader du KSČM, Vojtěch Filip, a rencontré la ministre des Finances, Alena Schillerová, pour discuter de l’augmentation du déficit du budget de l’Etat pour cette année à un montant de 500 milliards de couronnes (18,5 milliards d’euros). Devant les journalistes, il a expliqué que l’accord passé il y a deux ans avec ANO ne prévoyait pas les conséquences de l’épidémie de coronavirus.

Vojtěch Filip souhaite notamment que cette augmentation soit basée sur des motifs clairs. Il a rappelé les sept priorités qui étaient celles de son parti au moment du vote de confiance, comme par exemple l’augmentation régulière du salaire minimum ou la valorisation des retraites.

Coronavirus : d’autres mesures de restriction seront prochainement levées

Le processus de déconfinement se poursuit en République tchèque et le ministère de la Santé prévoit une nouvelle levée d’un certain nombre de mesures de restriction dont l’application visait à empêcher la propagation de l’épidémie de coronavirus.

A compter de ce lundi, il sera ainsi par exemple possible d’acheter à boire et à manger dans les théâtres et cinémas. Les rassemblements d’un maximum de 1 000 personnes devraient être de nouveau autorisés à compter du 22 juin, a annoncé le ministre Adam Vojtěch.

Concernant le port du masque de protection des voies respiratoires, qui reste pour l’heure obligatoire notamment dans les transports en commun, les commerces et autres lieux publics fermés, de nouvelles discussions sont prévues dans le courant de la semaine prochaine.

Démographie : la population de la République tchèque reste stable essentiellement grâce aux étrangers

La République tchèque comptait 10,694 millions d’habitants à la fin du premier trimestre de cette année, dont 1,324 million à Prague. Il s’agit d’une très légère augmentation, d’un peu plus de 400 habitants, par rapport à la fin de l’année dernière. Les chiffres ont été publiés, ce vendredi, par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ).

A noter que l’accroissement interannuel dû à la migration a été moitié moindre et que la baisse de la population en raison de la variation naturelle négative a été plus importante. Seules 26 200 naissances ont été recensées durant les trois premiers mois de l’année, dont près de la moitié hors mariage, contre quelque 30 000 décès.

En raison des mesures de confinement, le nombre de mariages durant le mois de mars a été extrêmement faible (moins de 600), soit le plus faible total pour la République tchèque en plus de cent ans d’histoire.

12e Nuit des églises en République tchèque ce vendredi

Un peu plus de 1 100 églises, chapelles, monastères et autres lieux habituellement réservés à la prière ouvrent leurs portes à tous ce vendredi soir un peu partout en République tchèque à l'occasion de la 12e édition de la Nuit des églises. A cette occasion, concerts, visites guidées, expositions et autres sont proposés aux visiteurs dans ces différents lieux de culte. Au total quelque 4 000 événements sont inscrits au programme, dont beaucoup pourront être suivis en ligne ou seront diffusés par la chaîne TV Noe.

Initialement, cette Nuit des églises, qui attire chaque année environ un demi-million de curieux, devait se tenir le 5 juin. La manifestation a été décalée en raison de la crise du coronavirus de manière à s’adapter aux mesures de déconfinement. Plus de détails sur le programme sur le site www.nockostelu.cz.

Hockey : David Pastrňák de nouveau élu meilleur joueur tchèque

David Pastrňák a remporté la Crosse d’or, trophée récompensant le meilleur joueur tchèque de hockey sur glace de la saison, lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Prague jeudi soir. L’attaquant des Bruins de Boston, 24 ans, a remporté l’enquête pour la quatrième année consécutive. En 2017, il avait succédé au palmarès au légendaire Jaromír Jágr.

Le traditionnel vote des entraîneurs et des journalistes a placé deux autres attaquants sur le podium avec Dominik Kubalík (Chicago Blackhawks) devant Jakub Voráček (Philadelphia Flyers).

Au moment de l’interruption de la NHL en raison de la crise du coronavirus, David Pastrňák avait inscrit 48 buts et a donc remporté le trophée Maurice Richard, qui récompense le joueur ayant marqué le plus de buts lors de la saison régulière de la prestigieuse ligue nord-américaine, à égalité avec le Russe Alexandr Ovetchkine.

Météo

Après un vendredi largement ensoleillé, les nuages sont de retour sur la majeure partie du territoire ce samedi, jour de la fête des Antonín et Tobiáš. Comme ailleurs en Europe centrale, de très violents orages sont attendus dans la nuit de vendredi à samedi, ainsi que durant la journée de samedi.

Les températures varient entre 27° C et 30° C. Le soleil se lève à 4h50 et se couche à 21h10.