• 04/03/2002

    Un groupe d'experts militaires tchèques est parti en Afghanistan. Avec en tête Jindrich Sitta, commandant du 6e hôpital de campagne, le groupe examinera sur place les possibilités de participation de l'hôpital tchèque aux forces de paix internationales commandées par la Grande-Bretagne. Le ministre de la Défense, Jaroslav Tvrdik, est parti, lundi, pour la Grande-Bretagne, pour préciser, avec son homologue britannique, Geoff Honn, les détails de la mission. L'hôpital tchèque, au nombre de 120 membres, devrait rester en Afghanistan pendant six mois.

  • 04/03/2002

    L'office national pour la sécurité nucléaire a donné l'autorisation à l'approvisionnement en combustibles du deuxième bloc de la centrale nucléaire de Temelin. Le porte-parole de la centrale s'attend à ce que les deux blocs soient, à la fin de l'année, en marche d'essai.

  • 04/03/2002

    Le chef des sociaux-démocrates de Haute-Autriche, Erich Haider, propose que l'Autriche renonce à l'achat d'avions de chasse et que l'argent ainsi économisé soit versé au profit du financement de la fermeture de la centrale nucléaire tchèque de Temelin, à proximité de la frontière autrichienne. Il estime que le danger atomique est plus grave qu'une menace de l'espace aérien.

  • 28/02/2002

    Les Etats-Unis envisagent d'utiliser dans la lutte antiterroriste un hôpital de campagne et une unité spéciale tchèque. Une information confirmée par l'ambassadeur américain à Prague, Craig Stapleton. En attendant, ce sont les membres de la décontamination chimique qui sont engagés dans l'opération antiterroriste Liberté immuable.

  • 27/02/2002

    Radio Europe Libre serait pour des mesures de sécurité moins rigoureuses, autour de son siège, dans le centre de Prague. D'après son porte-parole, Mme Sonia Winter, la station respectera l'avis des spécialistes. Depuis la fin de l'année dernière, des blindés et des soldats en armes montent la garde, devant le siège de la station, en raison d'une possible attaque terroriste. Le ministre des Affaires étrangères, Jan Kavan, a laissé entendre, mardi, que les mesures de sécurité pourraient être allégées, dans peu de temps, les risques d'opérations terroristes ayant diminué en Tchéquie.

  • 26/02/2002

    Participation, à partir de ce mardi, de plus de 200 soldats tchèques de l'unité de décontamination chimique de Liberec à l'opération antirerroriste "Liberté immuable" au Moyen-Orient. Le déplacement des soldats et de la technique militaire est prévu pour les prochaines semaines. A l'occasion du départ des soldats tchèques au Moyen-Orient, plus précisément au Koweït, une cérémonie a été organisée, ce mardi, à Liberec, en Bohême du nord. Des représentants politiques tchèques et l'ambassadeur des Etats-Unis en République tchèque, Craig Stapleton, y ont assisté.

    Auteur: Magdalena Segertová
  • 26/02/2002

    Le conseil de sécurité de l'Etat tchèque envisage une réduction de mesures de sécurité qui protègent le siège de Radio Europe libre, au centre de Prague. Une information du ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kavan. Radio Europe libre est surveillée, depuis plusieurs mois, par des soldats et des véhicules blindés.

    Auteur: Magdalena Segertová
  • 24/02/2002

    Sibiriade. C'est sous ce nom que se déroulera en mars, dans le Centre multiculruel de Prague, une manifestation consacrée à la Siberie. Projections de films, exposition de photographies, présentation de mythes, concerts et discussions, sont à son menu.

  • 22/02/2002

    Dix premiers membres de l'unité de décontamination chimique tchèque, qui s'engagera dans la lutte contre le terrorisme, partira mardi pour Koweït. Leur but consistera à assurer le débarquement de la technique militaire et du matériel, en route depuis quelques jours déjà.

  • 21/02/2002

    Le tribunal de Krnov, en Moravie du nord, a condamné à 2 ans de réclusion un homme de 21 ans, Radek Bedri, qui, en 1998, a jeté le cocktail Molotov dans l'appartement d'une famille rom et blessé deux de ses six membres qui s'y trouvaient alors. Le tribunal l'a qualifié de crime à motivation raciale. Le condamné s'est pourvu en appel.

Pages