• 17/07/2002

    L'organisation régionale des Verts en Haute-Autriche voit dans la situation qui s'est créé après les législatives tchèques une chance d'engager un nouveau tour des négociations avec Prague sur la fermeture de la centrale nucléaire tchèque de Temelin, à proximité de la frontière autrichienne. Le président du groupe de députés des Verts au parlement de Haute-Autriche propose de débloquer 50 millions d'euros et de les verser à l'arrêt de la centrale.

  • 16/07/2002

    Conversations, à Paris, entre le ministre adjoint tchèque des Affaires étrangères et négociateur auprès de l'Union européenne, Pavel Telicka, et Noëlle Lenoir, ministre française des Affaires européennes. Leur toute première rencontre a été consacrée à l'élargissement de l'Union européenne. D'après Pavel Telicka, le nouveau cabinet français ne va probablement pas changer de politique à l'égard de l'élargissement de l'Europe.

    Auteur: Magdalena Segertová
  • 16/07/2002

    Ivan Langer du Parti civique démocrate, Vojtech Filip du Parti communiste et Hana Marvanova de l'Union de la liberté/Union démocratique, ont été élus, ce mardi, vice-présidents de la Chambre des députés tchèque.

    Auteur: Magdalena Segertová
  • 16/07/2002

    La centrale nucléaire tchèque de Temelin et les décrets du Président Benes ne peuvent pas bloquer l'adhésion de la République tchèque à l'Union européenne. Une déclaration, à Vienne, du président de la Chambre basse du Parlement autrichien, le social-démocrate Heinz Fischer.

    Auteur: Magdalena Segertová
  • 15/07/2002

    Lundi, au Château de Prague, le Président de la République, Vaclav Havel, a nommé le nouveau gouvernement de coalition avec, à la tête, le Premier ministre, Vladimir Spidla. Le cabinet composé des sociaux-démocrates, des unionistes et des chrétiens démocrates remplace le gouvernement unicolore de Milos Zeman. Les seize nouveaux ministres ont fait la promesse solennelle de fidélité à la République tchèque et celle de responsabilité due à leurs nouvelles fonctions. Le Président de la République a exprimé l'espoir que le nouveau gouvernement gagnerait la confiance de la Chambre des députés et conduirait la République tchèque à l'Union européenne.

    Auteur: Astrid Hofmanová
  • 15/07/2002

    Cette semaine, la coalition gouvernementale passera un nouveau test de stabilité. Mardi, la Chambre des députés réessayera d'élire ses quatre vice-présidents, devoir qu'elle n'a pas réussi à faire la semaine dernière. Parmi les candidats, il y a deux membres du Parti civique démocrate, un représentant des communistes et l'ancienne présidente de l'Union de la liberté, Hana Marvanova.

    Auteur: Astrid Hofmanová
  • 14/07/2002

    Un mois après les législatives, la Tchéquie aura un nouveau gouvernement de sociaux-démocrates, de chrétiens démocrates et d'unionistes, avec à sa tête Vladimir Spidla, qui remplacera le cabinet social-démocrate minoritaire de Milos Zeman. Vaclav Havel a nommé vendredi dernier Vladimir Spidla le nouveau Premier ministre. La nomination du cabinet est attendue lundi.

  • 14/07/2002

    Le nouveau gouvernement ne pense pas approfondir l'endettement de la République tchèque, a indiqué son nouveau chef, Vladimir Spidla, dans un débat télévisé dominical. La dette de l'Etat, en progression depuis 1997, a atteint au premier trimestre de cette année 358 milliards de couronnes. Parlant des priorités du nouveau cabinet, Vladimir Spidla a cité l'intégration du pays dans l'Union européenne, et une bonne organisation du sommet de l'OTAN qui se réunira en novembre à Prague et qui décidera de l'élargissement de l'Alliance.

  • 14/07/2002

    L'entrée en service de la centrale nucléaire de Temelin dépend uniquement de la République tchèque, car cette centrale répond aux normes de sécurité de l'Union européenne. Une déclaration de la vice-présidente de la Commission européenne, Loyola de Palacio, chargée de l'énergie et du transport, dans une interview au correspondant de l'agence de presse tchèque à Bruxelles. La vice-présidente a réagi ainsi à la demande du parlement autrichien d'engager avec le nouveau cabinet tchèque un nouveau tour des négociations sur Temelin.

  • 14/07/2002

    Le festival international du film qui a pris fin, samedi soir, à Karlovy Vary, a été un triomphe de la cinématographie tchèque. Parmi 18 longs métrages, le jury présidé par l'acteur et réalisateur français Jean-Marc Barr, a décerné le prix principal - le Globe d'or, doté de 20 000 dollars, au film tchèque L'année du diable. Le Président Vaclav Havel et son épouse, des ministres et des diplomates étrangers ont assisté à la cérémonie de clôture. La 37e édition du festival a été marquée par un nombre record de plus de 140 000 spectateurs qui, en 10 jours, ont assisté à 534 projections de 292 films.

Pages