• 23/10/2002

    Dans le domaine de la formation professionnelle la République tchèque est toujours en retard par rapport aux pays de l'Union. Elle est cependant en train de rattraper la Hongrie et la Slovénie. Selon le directeur général de l'agence gouvernementale Czechtrade, Martin Tlapa, les entreprises tchèques négligent toujours la formation professionnelle de leurs travailleurs, notamment en ce qui concerne le marketing et l'étude de langues.

    Auteur: Václav Richter
  • 23/10/2002

    Le couvent Sainte-Agnès situé au bord de la Vltava au centre historique de Prague a été rouvert au public. Le couvent qui abrite la collection d'art tchèque du Moyen- Age a été gravement endommagé par la récente crue. Actuellement des spécialistes discutent d'un éventuel transfert de la collection dans un édifice qui serait moins exposé au danger des inondations.

    Auteur: Václav Richter
  • 22/10/2002

    Rencontre à Prague des chefs de la diplomatie et de leurs adjoints des 10 pays candidats à l'Union européenne. C'est le chef de la diplomatie tchèque, Cyril Svoboda, qui les a invités à une table ronde pour coordonner les attitudes avant les négociations finales et pour préparer une déclaration commune qui sera soumise à Bruxelles. D'après Svoboda, l'agriculture et le budget s'avèrent être des problèmes communs de tous les pays candidats.

  • 22/10/2002

    Les décrets du président Benes ne sont pas une entrave à l'entrée de la République tchèque dans l'Union européenne. Leurs aspects partiels sont cependant une épine dans l'oeil de certains politiciens autrichiens et allemands. C'est ce qui ressort des débats à huis clos au sein de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen.

  • 21/10/2002

    Adoption du projet de budget par le gouvernement tchèque, ce lundi, avec un déficit de 111,3 milliards de couronnes. Les recettes s'élèvent à 684 milliards de couronnes et les dépenses à 795 milliards. Des données communiquées lors d'une conférence de presse par le ministre des Finances, Bohuslav Sobotka. Le déficit final est de 46 milliards de couronnes inférieur au déficit initial. Le budget sera au débat de la Chambre à partir du 7 novembre.

    Auteur: Omar Mounir
  • 21/10/2002

    Selon le New York Times, cité par l'agence de presse CTK, le président Vaclav Havel aurait informé discrètement la Maison blanche de la conclusion selon laquelle il n'existe pas de preuves quant à la rencontre du terroriste principal de l'attaque du 11 septembre, Muhammad Atta avec un diplomate de l'ambassade d'Irak à Prague.

    Auteur: Omar Mounir
  • 21/10/2002

    C'est ce mardi à 10 heures que tous les comités exécutifs des régions et des districts de la social-démocratie aussi bien que le comité de Prague inaugureront les primaires pour la désignation du candidat du parti aux présidentielles de janvier. Quatre candidats en lice dont notamment Milos Zeman, anciennement chef du parti et Premier ministre, puis le médiateur de la République et ancien ministre de la Justice, Otakar Motejl.

    Auteur: Omar Mounir
  • 21/10/2002

    La syphilis gagnerait dangereusement du terrain à l'est de la Slovaquie. Ce sont des indices qu'indiquent des cas cliniques de prostituées tchèques aux frontières. Alors que les années passées cette maladie n'apparaît qu'épisodiquement, deux à trois fois par an, ces dernières semaines, on a découvert dans la région slovaque de Trébisov 50 cas de syphilis, du jamais vu depuis la guerre.

    Auteur: Omar Mounir
  • 20/10/2002

    Le 29 octobre, le Premier ministre tchèque, Vladimir Spidla, effectuera une visite d'une journée en Grande-Bretagne, sur l'invitation de son homologue britannique Tony Blair. A l'ordre du jour de cette visite: la sécurité et la situation en Iraq, la coopération militaire au sein de l'OTAN et l'avenir de l'Europe. On débattrait aussi du problème qui entrave les relations tchéco-britanniques depuis 1997, à savoir l'afflux des Roms tchèques en Grand-Bretagne. Cette année, presque 600 Roms tchèques ont demandé l'asile politique dans ce pays.

    Auteur: Astrid Hofmanová
  • 20/10/2002

    Les agriculteurs tchèques veulent protester contre les revendications de l'Union européenne. Dans une pétition signée par la moitié des agriculteurs tchèques, ils invitent le gouvernement à s'occuper de leur situation et à négocier le problème avec l'Union européenne. C'est l'unique possibilité d'éviter les manifestations et les blocages des autoroutes et des postes frontière que les agriculteurs envisagent d'organiser.

    Auteur: Astrid Hofmanová

Pages