• 22/09/2002

    Selon le président de la République tchèque, Vaclav Havel, en visite aux Etats-Unis, les résultats des élections législatives en République slovaque, permettent la composition d'un gouvernement de coalition ouvert à l'entrée de la Slovaquie à l'Union européenne et à l'OTAN. D'après son porte-parole, Ladislav Spacek, le Président pense que le gouvernement, qui sortira des législatives actuelles, continuera et terminera le processus d'intégration de la Slovaquie, commencé par le gouvernement précédent.

  • 22/09/2002

    Ce dimanche, c'était la Journée européenne sans voiture, pour les transports en commun. Six villes tchèques ont fermé leurs centres à la circulation automobile : Ceske Budejovice, Hlucin, Hodonin, Kromeriz, Olomouc et Vsetin. Cette journée a eu lieu, pour la première fois en Tchéquie. Pour la soutenir, le ministre de l'Environnement, Libor Ambrozek, accompagné du chef de la délégation de la Commission européenne en Tchéquie, Ramiro Cibrian, ont parcouru la Bohême du sud par d'autres moyens de transport que l'automobile.

  • 21/09/2002

    Le président de la République, Vaclav Havel, a passé la cinquième journée de sa visite officielle aux Etats-Unis, un peu d'une manière privée. Petit déjeuner avec son amie, l'ancienne secrétaire aux Affaires étrangères, Madeleine Albright. Rencontre avec le grand cinéaste américain d'origine tchèque, Milos Forman. Le Président et son épouse Dagmar réside à l'hôtel Elysée, dans le centre de Manhattan. Une bonne occasion, donc, pour faire une promenade dans les rues de New-York. Pourquoi pas au Central Park ? !

  • 21/09/2002

    Une révolution dans les communications téléphoniques tchèques : dans la nuit de samedi à dimanche, tous les numéros de téléphone, lignes fixes, urgences, portables, changent ! Ne paniquez pas, vous de l'étranger. En effet, pour vous rien ne change. Les Tchèques eux, devront changer leur numéro. Un exemple : pour appeler Alain Slivinsky, à la Radio, vous devrez ajouter à son numéro, en appelant de Tchéquie un 2, celui du central de Prague. Les portables perdent leur zéro au début. Un travail de titan, réalisé en trois heures, dans la nuit, sur plus de trois millions 760 000 lignes fixes. Pour plus de détails, écoutez La République tchèque au quotidien, mardi !

  • 21/09/2002

    La police a interpellé deux participants à la Street Party de Prague, dans le quartier de Tesnov. Elle a débuté vers 13.00 heures, samedi, avec la participation de plusieurs centaines de manifestants contre l'OTAN surtout. Pas d'autres incidents à signaler.

  • 21/09/2002

    Le Conseil de l'Etat pour l'intégration européenne discute, lundi, des préparations à l'adhésion de la Tchéquie à l'Union européenne. Rien de nouveau, dirait-on, mais il reste encore cinq chapitres à clôturer, sur les 30 à accomplir, qui sont la condition de l'entrée. Ce ne sont pas les moins importants.

  • 21/09/2002

    La presse britannique consacre une grande attention à l'expulsion, vendredi, de 48 citoyens tchèques d'origine rom, par un vol spécial de Londres à Prague. Le fait que le ministère de l'Intérieur britannique ait invité la télévision et l'agence de presse PA, pour présenter la procédure, est qualifié d'obscène par certains politiciens britanniques. De son côté, le délégué gouvernemental aux droits de l'homme, en République tchèque, Jan Jarab, qualifie la situation de « légitime ».

  • 20/09/2002

    Le président de la République, Vaclav Havel, en visite aux Etats-Unis, s'est rendu à Ground Zero, l'endroit où se trouvait les tours jumelles, avant les attentats du 11 septembre 2001. Il y a déclaré que ces attentats ne visaient pas seulement les Etats-Unis, mais aussi toute l'humanité et la civilisation.

  • 20/09/2002

    Lors du Sommet de l'OTAN, qui aura lieu au mois de novembre, à Prague, il sera question de l'élargissement de l'Alliance, de ses capacités militaires et des rapports envers les pays qui ne sont pas membres, dans le cas d'une attaque des Etats-Unis contre l'Irak. Une déclaration, après une réunion de deux jours, à Prague, du vice-secrétaire général de l'OTAN, Edgard Buckley.

  • 18/09/2002

    Un avenant de garantie de l'accord de coalition a mis terme, ce mercredi, à la crise gouvernementale en République tchèque. Non pas sans tergiversation, il a été signé par trois présidents des partis de coalition: Vladimir Spidla, président de la social-démocratie, Cyril Svoboda, président des chrétiens-démocrates et Ivan Pilip, président de l'Union de la liberté. L'avenant stipule que les projets considérés comme de principe seront présentés aux clubs des députés des partis de coalition pour garantir le soutien des députés. Puis, les projets seront soumis à la Chambre des députés.

    Les politologues sont presque unanimes que la signature de l'avenant n'arrivera pas à éviter les problèmes que l'on peut affronter dans l'avenir.

    Auteur: Astrid Hofmanová

Pages