Affaire MUS : le président Miloš Zeman aurait été interrogé par la police en février

Selon la Télévision tchèque, la police anti-corruption a interrogé le nouveau président de la République Miloš Zeman en février dans le cadre du scandale de la privatisation de la société minière MUS à Most au nord de la Bohême. C’est ce lundi en Suisse que débute le procès des six personnes impliquées dans la vente présumée frauduleuse de la compagnie. Ces anciens cadres dirigeants sont accusés d’avoir détourné 150 millions de dollars de l’entreprise sur des comptes en Suisse et d’avoir acheté une part majoritaire de cette firme pour cet argent. La police les suspecte également d’avoir acquis la société Mostecká uhelná à un prix considérablement sous-évalué. La privatisation de cette entreprise a été conduite alors que Miloš Zeman était premier ministre. Ils auraient déclaré aux enquêteurs que « le prix était le critère décisif », mais a rejeté l’idée selon laquelle l’Etat aurait perdu de l’argent lors de la transaction.

Auteur: Pierre Meignan