Cinéma : un documentaire réalisé par des cinéastes tchèques au Tibet dans les années 1950 ressort en salles

Tourné en 1954, un film documentaire tchécoslovaque intitulé « Cesta vede do Tibetu » (La Route mène au Tibet) a été projeté en République tchèque ce mardi. Œuvre du réalisateur Vladimír Sís et du caméraman Josef Vaniš, le film avait obtenu de nombreux prix à l’époque, notamment aux festivals de Venise et de Karlovy Vary en 1955, avant d’être interdit par la censure du régime communiste en Tchécoslovaquie à la fin des années 1950. Sa version numérique a été présentée pour la première fois au cinéma Lucerna à Prague en présence du fils du réalisateur.

Production tchécoslovaco-chinoise, le film traite de la construction de la route de très haute montagne reliant la province du Sichuan à Lhassa, alors que le Tibet était à l’époque déjà un territoire occupé par la Chine. Mais tandis que les soldats chinois commençaient à démolir les monastères bouddhistes, les cinéastes tchèques avaient encore pu en filmer un certain nombre, ainsi que documenter les difficiles conditions de vie des habitants tibétains ou encore une rencontre avec le dalaï-lama, qui était alors âgé de 19 ans. Plus de soixante ans plus tard, le film reste ainsi, malgré un commentaire propagandiste, un témoignage historique unique en son genre.