Coalition gouvernementale : pas d’accord sur le candidat tchèque au poste du commissaire européen

Le mouvement ANO de l’entrepreneur Andrej Babiš refuse la proposition du parti social-démocrate de nominer au poste du commissaire européen Pavel Mertlík. Ancien ministre des Finances, ancien expert de la Raiffeisenbank et depuis 2012 recteur de l’Institut bancaire (une université privée), Pavel Mertlík ne possède pas, selon Andrej Babiš, l’expérience nécessaire avec Bruxelles. Le mouvement ANO souhaiterait plutôt nominer leur tête de liste pour les élections européennes Pavel Telička, déjà commissaire européen à la Santé et à la Protection des consommateurs pendant six mois en 2004. Le Premier ministre Bohuslav Sobotka estime que Pavel Telička se trouverait dans un conflit d’intérêt du fait de sa profession du lobbyiste à Bruxelles. Pavel Telička est aussi membre du comité d’administration de l’entreprise New World Resources (NWR) de Zdeněk Bakala, propriétaire de la société OKD. Les chrétiens-démocrates, troisième parti de la coalition gouvernementale, qui opposaient la nomination de Pavel Telička en 2004, se sont déclarés prêts à négocier sur les deux candidats.