Droits de l’homme : selon le Comité Helsinki, la situation s’aggrave en République tchèque, notamment en matière de droits sociaux

La situation relative à l’état et au respect des droits de l’homme en République tchèque s’est aggravée dans tous les domaines en 2012, selon le Comité tchèque Helsinki. L’ONG, qui a publié son rapport ce mardi, avait déjà été établi le même constant pour 2011. Le comité pointe du doigt le chômage, les conséquences négatives des réformes sociales, l’augmentation du nombre de sans-abri, la réduction de l’accès aux soins de santé ou encore la diffusion du sentiment anti-Roms au sein de la population. Selon la présidente du comité, Taňa Fischerová, la situation est même désespérante dans le domaine des droits sociaux, en raison notamment de la perte des emplois et de l’absence d’une législation sur le logement social.