Economie : quelles perspectives pour 2020 en Tchéquie ?

Illustrationfoto: Gerd Altmann, Pixabay / CC0

Un ralentissement de la croissance économique à un taux de 2,2 %, un autre de l’augmentation des salaires ou encore une légère augmentation du chômage et une inflation qui restera supérieure à 2,5 %. Tels sont les principaux enseignements qui ressortent de la dernière étude menée par le ministère des Finances tchèque sur la base des pronostics pour 2020 établis par 16 institutions spécialisées.

Photo illustrative: Gerd Altmann, Pixabay / CC0
La consommation des ménages, toujours croissante, restera le moteur de la croissance économique y compris l’année prochaine. De manière générale, les estimations pour l’évolution de la situation en République tchèque copient la tendance qui prévaut pour les quatre pays du Groupe de Visegrád (V4 - Tchéquie, Hongrie, Pologne et Slovaquie).

Toutefois, bien que chacun d’entre eux affiche actuellement une bonne condition économique, tous sont également entrés dans une phase de ralentissement, et ce notamment en raison de l’évolution de la situation dans les autres pays, et plus particulièrement en Allemagne, dont tous, de par notamment leur proximité géographique, sont très dépendants. Les guerres commerciales comme le ralentissement de l’activité dans l’industrie automobile auront des répercussions en Europe centrale aussi.

Photo illustrative: Gerd Altmann, Pixabay / CC0
Concernant l’inflation, qui s’est établie à 3,1 % en novembre dernier et qui sera cette année probablement la plus forte depuis 2012, l’évolution de son taux sera influencée par différents facteurs divergents. Au total, son taux devrait se situer entre 2,5 et 3 % en 2020. Cette année, les prix notamment du logement, de l’énergie, du chauffage ou encore de l’eau, mais aussi des denrées alimentaires, et surtout des légumes, ont sensiblement augmenté.

Enfin, concernant la situation sur le marché du travail, celle-ci restera tendue en raison de la forte pénurie de main-d’œuvre observée depuis plusieurs années (https://www.radio.cz/fr/rubrique/infos/la-republique-tcheque-a-toujours-le-chomage-le-plus-faible-de-toute-lue). Elle contribuera à une nouvelle croissance des salaires (cf. : https://www.radio.cz/fr/rubrique/economie/1-316-euros-nouveau-montant-du-salaire-moyen-en-republique-tcheque).