Energie : le gouvernement albanais veut négocier avec ČEZ pour éviter une procédure d’arbitrage

Le gouvernement albanais va appeler la société énergétique ČEZ à trouver un arrangement afin de régler le différend qui oppose les deux parties depuis le début de l’année. Le ministère albanais de l’Energie souhaite éviter la procédure d’arbitrage international lancée formellement par ČEZ en mai dernier et ainsi une possible sanction. En janvier, l’autorité albanaise chargée du contrôle de l’énergie avait décidé de retirer la licence de distribution et de vente d’électricité au géant tchèque de l’énergie. Tirana reproche à ČEZ sa mauvaise gestion, plus précisément de ne pas avoir assuré des livraisons et de ne pas avoir investi dans le réseau de distribution du pays. ČEZ entend donc obtenir des dommages, considérant que la décision prise constitue une violation des lois en vigueur en Albanie. Selon certaines estimations, le montant total des dommages causés pourrait s’élever à environ 200 millions d’euros. La partie tchèque estime que les autorités albanaises n’ont pas protégé l’investissement dans la société de distribution Shpërndarje devenue filiale de ČEZ, qui est arrivé sur le marché albanais en 2009.