Energie solaire : la président de l’Office de régulation énergétique et neuf autres personnes accusés de fraude

Une mise en accusation a été déposée, ce jeudi, par le procureur d’Olomouc, contre la présidente de l’Office de régulation énergétique (ERÚ), Alena Vitásková, et neuf autres personnes. Celles-ci sont mises en cause dans une affaire de fraude relative à l’exploitation de deux centrales photovoltaïques dans la région de Chomutov (Bohême du Nord). En 2010, les accusés auraient obtenu une licence d’exploitation et relié les centrales au réseau de distribution pour bénéficier d’un prix d’achat de l’électricité avantageux alors que les centrales n’étaient pas encore achevées. Au moment des faits, le prix d’achat de l’énergie garanti par l’Etat pour une période de vingt ans était plus avantageux d’environ 50 % que celui garanti à partir de 2011. Le montant du dommage qui aurait pu être causé à l’Etat tchèque est estimé à 1,9 milliard de couronnes (environ 75 millions d’euros). L’affaire sera jugée par le tribunal régional de Brno.