Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Déconfinement : les rassemblements de 500 personnes de nouveau autorisés

A compter de ce lundi, les événements rassemblant 500 personnes au maximum sont de nouveau autorisés. De même, les espaces entre les sièges ne sont plus obligatoires dans les salles de cinéma, de théâtre ou de concert. Conformément au plan de déconfinement prévu par le gouvernement, les limites pour les terrasses des bars et restaurants et l’obligation de porter un masque autour des piscines sont également levées.

Les écoles s’ouvrent partiellement aux élèves des collèges et des lycées : toutefois, leur présence n’est pas obligatoire, le nombre d’élèves étant limité à 15 par classe.

Covid-19 : une soixantaine de nouveaux cas dimanche

Les autorités sanitaires tchèques ont annoncé 61 nouveaux cas de contamination au Covid-19 recensés au cours de la journée de dimanche. Or seulement 1 800 tests ont été effectués ce jour-là, soit le nombre le plus faible depuis fin mars.

9 629 personnes ont été contaminées depuis le 1er mars. 72% des malades ont été déclarés guéris. La mine de Darkov, en Moravie-Silésie, reste le principal foyer de contamination en Tchéquie : plus de 400 personnes, parmi lesquelles les employés de la mine et leurs proches, ont été testés positives au coronavirus.

Radio tchèque : selon l’administration britannique, Andrej Babiš continue de contrôler le groupe Agrofert

Selon l’information publiée ce lundi par le site de la Radio tchèque irozhlas.cz, l’administration britannique considère que le Premier ministre Andrej Babiš contrôle toujours dans les faits le groupe Agrofert qu’il a fondé. D’après les autorités britanniques, Andrej Babiš peut contrôler le holding via les fonds fiduciaires sur lesquels il a placé Agrofert suite à l’entrée en vigueur en Tchéquie, en 2017, de la loi sur les conflits d’intérêt.

Dans le registre des entreprises du Royaume-Uni, le Premier ministre tchèque figure parmi cinq personnes qui gèrent une société sœur d’Agrofert. Pour sa part, Andrej Babiš continue de rejeter toute accusation de conflit d’intérêts, dont il est soupçonné suite à un audit de la Commission européenne.

Ce mardi, une marche de protestation contre le gouvernement

Le mouvement civique « Un million de moments pour la démocratie » organise, ce mardi, des marches de protestation à Prague et dans 145 villes et communes du pays. Les manifestants veulent ainsi critiquer la réponse du gouvernement tchèque à la pandémie de coronavirus. Le collectif qui organise les protestations affirme que le gouvernement a semé le chaos pendant l'état d'urgence, qu’il n’apporte pas une aide suffisante aux entreprises et que les commandes public pour l’achat du matériel sanitaire ont été peu transparentes.

Le collectif mène, depuis 2018, une campagne pour pousser vers la sortie le Premier ministre Andrej Babiš (ANO), l'accusant de ne pas avoir mis fin à son conflit d'intérêts en tant que fondateur d'un des plus grands groupes du pays.

Coronavirus : la production industrielle et le commerce extérieur en baisse en avril

La production industrielle en République tchèque a connu une baisse historique au mois d’avril : alors qu’en mars dernier, elle a diminué de 12,5% comparé à la même période de 2019, en avril 2020, elle a connu une baisse interannuelle de 33,7%. Tous les domaines ont été touchés par la pandémie de coronavirus, en particulier la production automobile (-80% en avril). Les données ont été publiées ce lundi par l’Office tchèque des statistiques.

De même, les chiffres du commerce extérieur de la République tchèque sont mauvais : en avril dernier, les exportations ont chuté de 40%, tandis que les importations ont reculé de 27%.

Une victime des inondations dans la région d’Olomouc

Une femme de 48 ans a péri lors des inondations locales qui ont touché, dimanche soir, l’est de la République tchèque. Dans la région d’Olomouc, plusieurs rivières sont sorties de leur lit suite aux pluies abondantes.

Une autre femme âgée de 74 ans, originaire de la commune d’Oskava, près de Šumperk, est portée disparue. Plusieurs dizaines de personnes ont été évacuées.

Prague : ouverture de l’exposition World Press Photo

Les meilleures photos de presse réalisées récemment dans le monde sont à voir à compter de ce lundi et jusqu’au 28 juin prochain à l’Hôtel de ville de la Vielle-Ville de Prague, dans le cadre de l’exposition World Press Photo 2020. Prague est la première ville qui présente l’exposition après son inauguration à Amsterdam. Les résultats du prestigieux concours de photojournalisme ont été annoncés, en avril dernier, en ligne, la cérémonie ayant été annulée en raison de la crise sanitaire.

C'est le photographe japonais de l’AFP Yasuyoshi Chiba qui a décroché le prix de Photo de l'année pour son cliché de jeune homme illuminé par les téléphones portables et en tain de réciter un poème durant une manifestation au Soudan.

Ouverte, ce lundi soir, en présence du maire de Prague Zdeněk Hřib, l’exposition World Press Photo est complétée par des clichés que des photoreporters tchèques ont réalisés pendant la crise du coronavirus.

Météo

Pluie et grisaille seront au rendez-vous un peu partout en République tchèque, mardi, jour de la fête des Stanislava. Les températures seront comprises entre 18°C et 22°C.