Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Des milliers de personnes ont protesté contre le gouvernement

A Prague et dans 150 autres villes et communes tchèques, des marches de protestations contre le gouvernement ont été organisées, mardi, par le mouvement civique « Un million de moments pour la démocratie ». Elles ont rassemblé, dans leur ensemble, plusieurs milliers de personnes.

Avant la tenue de ces protestations, le ministre de la Santé a annoncé que les manifestations réunissant plus de 500 participants étaient autorisées, alors que les autres rassemblements étaient toujours limités à 500 personnes, pour des raisons sanitaires.

Les manifestants ont notamment critiqué la réponse du gouvernement tchèque à la pandémie de coronavirus. Ils ont également protesté contre le Premier ministre Andrej Babiš, soupçonné de conflit d’intérêts suite à un audit de la Commission européenne. Les organisateurs du collectif « Un million de moments pour la démocratie », qui revendiquent, depuis deux ans, la démission d’Andrej Babiš, ont incité les Tchèques à participer aux élections régionales prévues pour l’automne prochain.

Avant la tenue de ces protestations, le ministre de la Santé a annoncé que les manifestations réunissant plus de 500 participants étaient autorisées, alors que les autres rassemblements étaient toujours limités à 500 personnes, pour des raisons sanitaires.

Le massacre de Lidice commémoré à huis clos

78 ans se sont écoulés depuis le massacre perpétré par les nazis le 10 juin 1942 dans la commune de Lidice, près de Kladno, au nord-ouest de Prague. Une cérémonie de commémoration minimaliste, en raison de la pandémie de coronavirus, s’est déroulée sur le site ce mercredi matin, en présence du président de la République Miloš Zeman et d’autres représentants politiques encore. Pour la première fois depuis 1945, l’acte de commémoration a été organisé à huis clos.

Néanmoins, le lieu de piété est accessible au grand public mercredi après-midi.

La commune de Lidice a été rayée de la carte par les nazis en représailles de l'attentat réussi contre Protecteur du Reich en Bohême-Moravie Reinhard Heydrich et mené par la résistance tchécoslovaque. Sur près de 500 habitants que comptait de Lidice avant la guerre, environ 340 ont été assassinés.

Une autre commune, celle de Ležáky, a été meurtrie quinze jours plus tard. Une cérémonie à dimension réduite s’y tiendra le 24 juin prochain.

Classement Forbes : Alena Schillerová est la femme la plus influente de République tchèque

Ministre des Finances, Alena Schillerová a été désignée pour la première fois comme la femme la plus influente en République tchèque par le magazine Forbes.

Alena Schillerová qui représente au gouvernement le mouvement ANO du Premier ministre Andrej Babiš, succède à la commissaire européenne Věra Jourová, désignée la femme la plus influente l’année dernière. Cette-fois, l’actuelle vice-Présidente de la Commission européenne chargée des Valeurs et de la Transparence, occupe la deuxième position, devant la présidente du ministère public à Prague, Lenka Bradáčová qui est restée au top du classement pendant plusieurs années.

Selon le magazine, l’actuelle ministre des Finances a renforcé, pendant la crise du coronavirus, son influence sur les différents domaines de vie en Tchéquie. « Aucune autre femme en République tchèque ne gère actuellement un budget aussi important qu’Alena Schillerová, un budget qui s’élève à 1 700 milliards de couronnes », a déclaré le rédacteur en chef du magazine Forbes, Petr Šimůnek.

Le classement comporte 135 noms. A noter l’apparition dans le TOP 10 de la ministre du Travail et des Affaires sociales, la social-démocrate Jana Maláčová, ou encore de deux femmes qui représentent le goupe agro-alimentaire Agrofert, fondé par Andrej Babiš avant son entrée en politique : à savoir Petra Procházková (5e) et Simona Sokolová (9e).

Le sénateur Jiří Drahoš se rendra à Taïwan pour renforcer la coopération scientifique bilatérale

Après le président du Sénat Miloš Vystrčil qui a récemment confirmé la tenue de sa visite à Taïwan du 30 août au 5 septembre, le sénateur et ancien candidat malheureux à la présidence de la République, Jiří Drahoš, a annoncé à son tour, ce mercredi, qu’il entendait se rendre à Taipei le 21 octobre prochain.

L’objectif de son voyage sera de négocier une coopération scientifique entre la République tchèque et le Taiwan dans les domaines de la sécurité cybernétique et de l’épidémiologie. Par ailleurs, plusieurs chercheurs et spécialistes tchèques devraient l’accompagner. Ancien président de l’Académie des Sciences, Jiří Drahoš doit également participer, à Taipei, aux journées technologiques tchéco-taïwanaises.

L’inflation en hausse à 2,9% en mai

Selon les chiffres publiés ce mercredi par l'Office tchèque des statistiques, les prix à la consommation ont augmenté de 2,9% au mois de mai par rapport à l’année dernière. Cette hausse est toutefois moins importante que celle enregistrée en avril, où elles ont augmenté de 3,2% comparé à la même période de 2019.

Ces données s’expliquent par la hausse prononcée des produits alimentaires et des boissons non-alcoolisées (+6,3%), notamment de la viande porcine, des charcuteries, des fruits et légumes, mais également du sucre et de la farine. Les prix des loyers (+3,8) et de l’électricité (+8%) ont également augmenté.

En revanche, le beurre, ainsi que les carburants se sont vendus moins cher que l’année dernière.

VIH/SIDA : le coronavirus a freiné le dépistage en Tchéquie

Pendant la période de confinement, le nombre de tests de dépistage du VIH a baissé en République tchèque. Selon les données statistiques publiées par le Laboratoire national de référence pour le sida, les médecins ont effectué en mars et en avril de cette année 194 000 tests qui ont permis de détecter 23 nouveaux cas de VIH, alors que pendant la même période de 2019, 40 nouveaux cas de séropositivité ont été recensés pour 233 000 tests. « L’état d’urgence lié au Covid-19 a eu un impact sur le nombre de tests de dépistage effectués en Tchéquie », a constaté Miroslav Hlavatý de l’association Red Ribbon, active dans la prévention du VIH.

Depuis la mise en place du dépistage du virus VIH/sida dans le pays en 1985, un total d’un peu plus de 3 655 cas a été recensé, en grande majorité parmi les hommes. La maladie s’est déclenchée chez 684 personnes et 315 y ont succombé. Ces données prennent en compte également les étrangers vivant en République tchèque. Depuis le chiffre record de 268 infections au VIH détectées en 2016, le nombre de nouveaux cas tend à diminuer.

Ouverture de la collection de minéralogie du Musée national

Le Musée national rouvre au public, à compter de ce mercredi, sa collection de minéralogie. Il s’agit de la plus ancienne collection qu’abrite le bâtiment historique du musée, située place Venceslas, au centre de Prague.

Fondée il y a 200 ans, elle regroupe environ 1 750 espèces de minéraux et près de 100 000 objets, dont 4 000 sont présentés au public en vitrines originales. Le Musée national a rouvert ses portes en octobre 2018, après avoir subi pendant plus de trois ans des travaux de rénovation. D’autres expositions permanentes d’objets d’histoire naturelle, ainsi que des collections scientifiques, seront progressivement rendues accessibles au public dans les années à venir.

L’entrée au Musée national est réduite jusqu’à dimanche prochain.

Météo

Le temps sera variable, jeudi, jour de la fête des Bruno, avec une alternance de nuages et d’éclaircies, ainsi qu’un risque d’averses sur une majeure partie du territoire. Les températures seront comprises entre 20°C et 24°C.