• 09/11/2004

    Les pays d'Europe centrale, la Slovaquie, la Pologne, la Hongrie et la République tchèque, continueront à se présenter ensemble aux touristes dans les pays étrangers, c'est ce qu'ont décidé, ce mardi, à la Foire mondiale du tourisme à Londres, les représentants des centrales du tourisme des pays centre-européens. Ils se présenteront ensemble notamment aux Etats-Unis, en Chine, au Japon et en Inde. L'année prochaine ils investiront dans ce genre de publicité 240 000 euros.

    Auteur: Václav Richter
  • 09/11/2004

    Le Choeur philharmonique de la ville de Brno est parti en tournée en France. L'ensemble dirigé par Petr Fila se produira notamment dans la vallée de la Loire, à Angers et à Nantes. Le choeur a été invité par Isaac Karabtchevsky, chef de l'Orchestre des pays de la Loire. Les deux formations exécuteront ensemble la 9ème symphonie et la Missa solemnis de Beethoven. Le choeur de Brno présentera aussi un programme spécial à l'occasion de l'année de la musique tchèque, programme composé d'oeuvres de Petr Eben et d'Antonin Dvorak.

    Auteur: Václav Richter
  • 08/11/2004

    Milos Zeman, ancien Premier ministre et ancien chef du parti social-démocrate (CSSD) a suggéré sur l'antenne d'une chaîne privée qu'il serait normal que l'actuel Premier ministre démissione, après le revers subi par la social-démocratie aux dernières élections régionales et sénatoriales. Zeman, qui affectionne les déclarations fracassantes depuis sa maison de campagne où il passe sa retraite, a parlé d'un « génocide » au sein du CSSD, « où plusieurs personnalités compétentes ont été éliminées ces trois dernières années », et qui serait en partie la cause des récents échecs électoraux du parti.

    Stanislav Gross a d'ores et déjà annoncé qu'il n'envisageait pas de démissionner.

    Le parti civique démocrate, principal parti de l'opposition, sorti grand vainqueur des élections régionales et du premier tour des sénatoriales, a quant à lui appelé les électeurs à se mobiliser pour le deuxième tour le week-end prochain, surtout là où un candidat communiste aurait des chances de passer.

  • 08/11/2004

    L'ancien président tchèque, Vaclav Havel, s'est prononcé dans l'hebdomadaire Respekt contre l'organisation en République tchèque d'un référendum sur le projet de future Constitution européenne. Entrée dans l'UE le 1er mai 2004, la République tchèque est l'un des rares pays parmi les 25 Etats membres de l'Union qui n'ont pas encore précisé de quelle manière la ratification de la Constitution aurait lieu. Le Premier Ministre social-démocrate, Stanislav Gross, souhaite que les Tchèques se prononcent par un référendum qui aurait lieu en même temps que les prochaines élections législatives, en juin 2006. L'opposition de droite (ODS) et les communistes, vainqueurs en juin des élections européennes et ce week-end aussi des scrutins régionaux, sont assez hostiles à la Constitution européenne. L'actuel président de la République, Vaclav Klaus, fondateur de l'ODS s'est lui aussi montré à maintes reprises hostile à la « Constitution Giscard », récemment signée par les 25 chefs d'Etat de l'UE.

  • 08/11/2004

    Les prix à la consommation en République tchèque ont augmenté en octobre de 3,5% par rapport au même mois de l'année précédente, et de 0,5% comparé à septembre, a annoncé l'Office tchèque des statistiques (CSU), lundi à Prague. Dépassant de 0,5 point celle enregistrée en septembre, la progression des prix en rythme annuel a été la plus rapide en octobre depuis mars 2002, note CSU. Elle a été en particulier due à une augmentation des prix du gaz naturel (+7,7%) et des carburants (+14,3%), précise l'office des statistiques.

  • 07/11/2004

    Les formations de droite ont remporté les élections régionales, les deuxièmes dans l'histoire de la République tchèque. En tête, le Parti civique démocrate, première force de l'opposition de droite au Parlement. Avec les chrétiens-démocrates, il pourrait diriger tous les conseils régionaux tchèques. Le Parti civique démocrate a remporté 12 conseils régionaux sur 13. Seule la Moravie du sud est restée le fief de la démocratie chrétienne. Maintenant, place aux négociations sur les coalitions possibles, même avec les perdants, les sociaux-démocrates, mais refus de toute collaboration avec les communistes, deuxièmes au classement de ces régionales.

  • 07/11/2004

    Le Parti civique démocrate est le grand vainqueur du premier tour des sénatoriales partielles. Dans une semaine pourtant, au second tour, il n'est pas certain qu'il remportera la victoire. En effet, les adversaires s'uniront, certainement, pour faire face au leader de l'opposition de droite, des désistements sont d'ailleurs attendus. A noter la seule élection, au premier tour, celle d'un sénateur du Parti civique démocrate.

  • 07/11/2004

    Selon le président de la République, Vaclav Klaus, la majorité des citoyens tchèques, a exprimé son opinion, lors des régionales et sénatoriales partielles : le gouvernement actuel n'a pas choisi la bonne voie. Le Président a déclaré que les résultats de ces élections était un important signal pour lui-même et la société.

  • 07/11/2004

    Selon le président de la social-démocratie et Premier ministre, Stanislav Gross, la campagne électorale n'a pas apporté le succès escompté. Pour lui, ce n'est pas la débâcle, mais le problème de la faible participation des électeurs de la social-démocratie. Pour le président social-démocrate de la Chambre des députés, Lubomir Zaoralek, la défaite de la social-démocratie n'est pas le reflet des moyens engagés dans la campagne électorale.

  • 07/11/2004

    Le vice-président du gouvernement pour l'économie, Martin Jahn, s'est déclaré pour l'ouverture des magasins la nuit et pendant les jours fériés. Il refuse une loi éventuelle sur la limitation des heures d'ouverture. Il affirme que la liberté existant en Tchéquie, dans ce domaine, est un atout face à la concurrence de l'Allemagne et de l'Autriche. Dans ces pays les magasins sont fermés le dimanche et les jours de fête, en général.

Pages