• 30/01/2002

    C'est à 14 heures, heure locale, que la voix de Radio Afghanistan libre s'est faite entendre dans les airs à partir de la Rédaction de Radio Europe libre/Radio liberté dont le siège est à Prague. Cette émission sera de deux heures par jours, dans un premier temps, avant de passer à douze heures par jour. Radio Europe libre/Radio liberté a déjà diffusé en direction de l'Afghanistan pendant 80 ans de Munich. Mais ces dernières années, les Afghans ne pouvaient écouter cette station que dans les pays limitrophes.

  • 30/01/2002

    Il est attendu à ce que le gouvernement reporte la vente de la part de participation de l'Etat tchèque dans le capital de la compagnie aérienne nationale, la CSA. Reporter cette vente en raison de la crise du transport aérien, consécutive aux attaques du 11 septembre aux Etats-Unis. Mais la décision ne serait pas définitive, des négociations devant continuer avec les associés.

  • 27/01/2002

    La vice-chancelière d'Autriche et présidente du parti régional des libéraux, (le FPÖ), Susanne Riess-Passer, a de nouveau demandé à la République tchèque d'annuler les décrets Benes, préalablement à son admission à l'Union européenne. Le plus important, a-t-elle dit, est "la satisfaction morale", "à savoir qu'une injustice" a été commise. L'allusion est aux décrets Benes. Elle a placé ces décrets autant que l'affaire de Temelin au nombre des questions à négocier entre les deux pays, négociations auxquelles l'Union européenne ne devrait pas, à son avis, laisser l'Autriche seule.

    Auteur: Omar Mounir
  • 27/01/2002

    Contre "l'ingérence de l'Autriche" dans les affaires intérieures de la Tchéquie en ce qui concerne Temelin, Le Mouvement de l'Action Populaire et de la Liberté (HLAS) organise une consultation populaire. "Nous voulons calmer et équilibrer les relations avec l'Autriche. Les citoyens pourraient, par l'intermédiaire de notre pétition, dire qu'ils ne sont pas d'accord avec l'ingérence de Vienne dans les affaires tchèques", a déclaré l'un des organisateurs de la pétition.

    Auteur: Omar Mounir
  • 26/01/2002

    La vice-chancelière d'Autriche et présidente du parti régional des libéraux, (le FPÖ), Susanne Riess-Passer, a de nouveau demandé à la République tchèque d'annuler les décrets Benes, préalablement à son admission à l'Union européenne. Le plus important, a-t-elle dit, est "la satisfaction morale", "à savoir qu'une injustice" a été commise. L'allusion est aux décrets Benes. Elle a placé ces décrets autant que l'affaire de Temelin au nombre des questions à négocier entre les deux pays, négociations auxquelles l'Union européenne ne devrait pas, à son avis, laisser l'Autriche seule.

    Auteur: Omar Mounir
  • 26/01/2002

    Contre "l'ingérence de l'Autriche" dans les affaires intérieures de la Tchéquie en ce qui concerne Temelin, Le Mouvement de l'Action Populaire et de la Liberté (HLAS) organise une consultation populaire. "Nous voulons calmer et équilibrer les relations avec l'Autriche. Les citoyens pourraient, par l'intermédiaire de notre pétition, dire qu'ils ne sont pas d'accord avec l'ingérence de Vienne dans les affaires tchèques", a déclaré l'un des organisateurs de la pétition.

    Auteur: Omar Mounir
  • 25/01/2002

    Si les législatives se déroulent en mai, comme le prévoit le président Vaclav Havel, cela compliquerait, selon le président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, la campagne électorale et les plans de la Chambre. Selon lui, cet avancement de l'échéance électorale causerait des dégâts pour les partis qui ont déjà préparé les affiches et autres publications. Finalement, le président Vaclav Havel ne décidera de la date du scrutin, selon ses propres termes, qu'après sa rencontre de mercredi avec le Premier ministre Milos Zeman.

    Auteur: Omar Mounir
  • 23/01/2002

    Le gouvernement allemand ne participera pas à des débats émotifs concernant les relations tchéco-autrichiennes et ne doute pas que le gouvernement tchèque respecte les engagements résultant de la Déclaration tchéco-allemande de 1997, une déclaration du vice-ministre allemand des Affaires étrangères, Christoph Zöpel. Il a réagi ainsi aux propos du Premier ministre tchèque, Milos Zeman, envoyés à l'adresse des Allemands des Sudètes. En faisant allusion au principe de la responsabilité collective, ces propos non constructifs et peu raisonnables sont en contradiction avec la Déclaration tchéco-allemande, estime Christoph Zöpel.

  • 23/01/2002

    L'expédition olympique profitera des services diplomatiques pour se procurer des boissons alcoolisées lors des Jeux olympiques de Salt Lake City. Dans cette ville dominée par les mormons les importations des boissons alcoolisées sont passibles à des taxes exubérantes dépassant 78%. A part les Tchèques, ce sont aussi les sportifs italiens, autrichiens, allemands et suisses qui profiteront du canal diplomatique.

  • 22/01/2002

    Le résultat de la consultation populaire autrichienne sur la centrale tchèque de Temelin a confirmé que les Autrichiens n'aimait pas l'énergie nucléaire, mais qu'ils ne voulaient pas léser les relations tchéco-autrichiennes. Une déclaration de Günter Verheugen, Commissaire européen pour l'élargissement. D'après lui, les négociations sur l'adhésion de la République tchèque à l'Union européenne vont continuer normalement. Rappelons que plus de 15% des Autrichiens ont signé la pétition contre Temelin, lancée par le FPÖ de Jörg Haider.

    Auteur: Magdalena Segertová

Pages