La musique du Rajasthan à Prague

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Le festival au titre éloquent, Otevrena naruc (Les Bras ouverts), consacré aux cultures des minorités ethniques et sociales s'est achevé cette semaine à Prague. C'est la musique des Rom indiens, plus précisément du groupe Les Gitans Dhoad du Rajastan a clôturé cette série de concerts et de spectacles, organisés depuis le 3 février au Théâtre national de Prague. Ce fut donc un spectacle haut en couleur, mettant en scène des musiciens, danseurs et fakirs... Jana Sustova de la Radio tchèque s'est entretenue avec le chef du groupe, Rahis Bharti.

« Cela fait cinq ans que j'ai créé le groupe Les Gitans Dhoad du Rajastan. Depuis, nous avons traversé l'Afrique, l'Amérique du Nord et l'Europe... Chaque année, nous sommes pendant au moins neuf mois en route, comme des nomades. Tous les membres du groupe viennent du Rajastan, en Inde, mais moi, je suis basé à Paris. Je viens d'une famille de musiciens, depuis sept générations, nous faisons de la musique. Quand je suis venu en France, il y a cinq ans, j'ai travaillé avec des musiciens italiens, espagnols et français. Mais après, je me suis dit - pourquoi ne pas ramener en France 'ma musique' traditionnelle du Rajastan ? Alors j'ai fait venir les membres de ma famille et nous avons créé le groupe. »

Auteurs: Jana Šustová , Magdalena Segertová
mot-clé:
lancer la lecture