Nucléaire – Temelín : suite à l’exclusion d’Areva, la Commission européenne menace de porter plainte contre la République tchèque

La Commission européenne a menacé la République tchèque de porter plainte en raison de l’appel d’offres pour l’achèvement de la centrale nucléaire de Temelín (Bohême du Sud). Selon une information de ce lundi de la Radio thèque, qui fait référence aux documents dont elle dispose, le gouvernement refuse de fournir à Bruxelles les éléments sur la base desquels Areva a été exclu de l’appel d’offres l’année dernière. Suite à cette décision, le groupe français, qui était un des trois candidats, s’est plaint auprès de la Commission européenne, qui veille au respect des règles dans les appels d’offres de ce genre. Areva considère que son offre détaillée, remise en juillet 2012, était conforme au cahier des charges. Considérant la décision d’exclusion du groupe énergétique tchèque ČEZ sans fondement, Areva a fait également appel en République tchèque et demande une suspension de la procédure d’appel d’offres. Dans ce cadre, suite à une injonction préliminaire prononcée en octobre dernier par le Tribunal régional de Brno, ČEZ, qui prévoit de construire deux nouveaux réacteurs à Temelín pour un montant estimé entre huit et douze milliards d’euros, ne pourra pas signer de contrat avec l’éventuel vainqueur de l’appel d’offres. Les concurrents directs d'Areva encore en lice sont l'américain Westinghouse devenue une filiale du japonais Toshiba, ainsi que le russe Atomstroyexport.