Pardubice : l’impact minime de la nouvelle réglementation des jeux de hasard

Il y a deux semaines, les représentants de la ville de Pardubice ont voté une nouvelle réglementation vis-à-vis des jeux de hasard. Or, il s’avère que celle-ci n’aura qu’un impact minime. Si quatre-vingt-neuf établissements disposent des machines à sous, le règlement en fera disparaître six ou sept qui se trouvent à moins de cent mètres d’une école. Le texte prévoit également l’extension de son champ d’application à toute la ville, même si dans des quartiers nouvellement inclus, il n’y a que très peu de machines. Si les jeux de hasard apportent à la caisse municipale quelques 70 millions de couronnes (2,6 millions d’euros) par an, les partisans de la prohibition totale estiment que les coûts sociaux des jeux d’argent sont beaucoup plus élevés.