Présidentielle : la plainte de Karel Schwarzenberg contre une annonce publicitaire suspendue

La plainte déposée par le ministre des Affaires étrangères et candidat malheureux à la présidentielle Karel Schwarzenberg a été suspendue par la police. Elle était dirigée contre une publicité anonyme parue dans le tabloïd Blesk quelques jours avant le second tour du scrutin présidentiel et qui souhaitait faire passer le chef de la diplomatie tchèque, lequel, exilé avec sa famille, a longtemps vécu en Autriche, pour proche des intérêts germaniques en République tchèque. La réclame revenait également sur la position de Karel Schwarzenberg à propos des décrets Beneš. D’après le serveur Týden.cz qui publie cette information, la police n’a trouvé aucune preuve de fraude ou d’infraction. La publication de cette publicité avait fait polémique et la presse avait soupçonné l’avocat Vladimír Zavadil, un ancien membre de la police secrète tchécoslovaque StB selon certaines sources, d’en être le responsable. Des sanctions à son encontre pourraient toutefois être prises par la Chambre des avocats dont les investigations continuent.

Auteur: Anna Kubišta