Affaire Rath : le ministère du Développement régional va demander plus de deux millions d'euros de dommages-intérêts

Dans l'affaire David Rath, dont le procès débute ce mercredi, le ministère du Développement régional compte réclamer 56 millions de dommages-intérêts (une somme équivalente à plus de deux millions d'euros). Il s'agit de l'argent que la région de Bohême centrale, dont David Rath était le président, aurait dû percevoir des fonds européens pour différents projets. Mais après le début de l'affaire de corruption, l'Union européenne a décidé de ne pas verser ces subventions. Le procès de onze personnes doit commencer ce mercredi au tribunal régional de Prague. Parmi elles, le député anciennement social-démocrate David Rath, qui a passé quinze mois en détention provisoire. Il avait été arrêté en mai 2012 en possession d’une boîte qui venait de lui être remise et dans laquelle se trouvaient sept millions de couronnes. David Rath risque jusqu’à douze ans de prison s’il est reconnu coupable des faits de corruption qui lui sont reprochés.