Corruption : le procureur général demande un nouvel examen de l’affaire du parti Affaires publiques

Les deux anciens députés Vít Bárta et Jaroslav Škárka ne seront pas condamnés dans l’affaire de corruption présumée. La Cour suprême (NS) a rejeté l’appel du procureur de la République émis à l’encontre du jugement qui acquittait les deux hommes. Initialement, en avril 2012, Vít Bárta et Jaroslav Škárka avaient été condamnés à des peines de prison après avoir été reconnus coupables. Vít Bárta et Jaroslav Škárka sont impliqués dans une affaire interne au parti Affaires publiques, formation de l’ancienne coalition gouvernementale. Vít Bárta est soupçonné d’avoir versé de fortes sommes d’argent en liquide à deux des députés de son parti, parmi lesquels Jaroslav Škárka, en échange de leur loyauté. Vít Bárta, qui affirme que les enveloppes remises à ses collègues n’étaient que des prêts, avait été condamné dans un premier temps à une peine de 18 mois de prison avec sursis. Le second protagoniste, Jaroslav Škárka, avait, lui, été reconnu coupable d’avoir accepté l’argent et de s’en être partiellement servi. Il avait écopé pour sa part de trois ans de prison ferme et de dix ans d’interdiction de se présenter aux élections législatives.