Des hélicoptères contre le terrorisme

r_2100x1400_radio_praha.png

La lutte contre le terrorisme s'organise dans les pays d'Europe centrale. Le plus grand projet commun d'armement pourrait voir le jour cette année encore en Tchéquie, en Hongrie, en Pologne et en Slovaquie, ce dernier pays étant candidat chaud à l'OTAN.

La lutte contre le terrorisme s'organise dans les pays d'Europe centrale. Le plus grand projet commun d'armement pourrait voir le jour cette année encore en Tchéquie, en Hongrie, en Pologne et en Slovaquie, ce dernier pays étant candidat chaud à l'OTAN. Ces quatre pays sont convenus, après une récente réunion de leurs ministres de la Défense, de moderniser le fameux hélicoptère de fabrication russe, le Mi 24, pour la lutte contre le terrorisme. Ils entendent laisser en service cet appareil pendant quelques années encore. D'autant que l'OTAN lui-même s'y intéresse, à cause de son armement, son blindage et ses facultés d'adaptation à plusieurs missions. L'OTAN ne dispose pas encore d'hélicoptère de combat susceptible d'évoluer en zones d'insécurité avec les membres de plusieurs commandos. C'est pourquoi il compte destiner le Mi 24 aux troupes d'élite. En tout et pour tout, les quatre pays de Visegrad pensent moderniser 140 appareils. Des centaines d'autres hélicoptères de ce type volent dans cinquante pays du monde, y compris l'Angleterre et les USA.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture