Deux chanteuses tchèques brillent sur la scène internationale

r_2100x1400_radio_praha.png

La mezzo-soprano, Magdalena Kozena, et la soprano, Eva Urbanova, brillent sur la scène internationale. Une information sur leurs derniers succès par Alena Gebertova.

La jeune mezzosoprano tchèque, Magdalena Kozena, est le premier soliste tchèque à avoir obtenu, en octobre dernier, la distinction, Gramophone Award. Le prestigieux prix britannique qu'on aime appeler « Oscar de musique », a été décerné à la belle Magdalena pour son enregistrement de chants de Dvorak, Janacek et Martinu, trois grands compositeurs tchèques. La cantatrice a interprété certains de ces chants et d'autres encore, ce lundi, à Wigmor Hall à Londres. Et ce fut, de nouveau, un grand triomphe. A en croire les critiques, la salle archipleine et admirative a été subjuguée par la voix et le charme de la cantatrice tchèque. L'obscurité partielle dans laquelle la salle a plongé lors du concert, suite à une panne d'électricité, a intensifié l'ambiance magique de l'événement.

Eva Urbanova... Les succès de la soprano tchèque, dans de célèbres maisons d'opéra, ne se comptent pas. A l'heure actuelle, elle se prépare à incarner le rôle principal dans l'opéra Turandot de Puccini. On sait que c'est une oeuvre inachevée. La tâche de l'achever avait incombé à Luciano Berio, l'un des plus grands compositeurs du 20e siècle. Sélectionnée parmi une trentaine de sopranos, Eva Urbanova aura le privilège de chanter la nouvelle Turandot en première mondiale. Celle-ci se déroulera, dans un mois, sur les Iles Canaris. « Je suis heureuse et c'est un grand hommage pour moi. D'autant que c'est une cantatrice d'origine tchèque, Maria Jeritza, qui a chanté la première Turandot sur la scène de Metropolitain opera de New-York », dit Eva Urbanova... En attendant, la diva tchèque chantera, à la fin des fêtes de Noël, à Helsinki, dans Tosca de Puccini.