Double explosion au marathon de Boston : le président et le premier ministre tchèques condamnent l'attentat

L’explosion quasi-simultanée de deux bombes à l’arrivée du marathon de Boston aux Etats-Unis a causé lundi la mort de trois personnes et en a blessé environ 140. Parmi eux, 15 individus actuellement hospitalisés seraient dans un état critique. L’attaque n’a pour l’instant pas été revendiquée et les enquêteurs privilégient les pistes du terrorisme d’extrême-droite et du terrorisme islamiste. Organisé depuis 1897, le marathon de Boston est le plus vieux du monde. Treize Tchèques étaient au départ de la 117e édition de cette course. Aucun d’entre eux n’a été blessé selon les informations dont dispose le Consulat tchèque à New-York.

Le Premier ministre tchèque Petr Nečas a vivement condamné cette attaque de Boston. Il a déclaré qu'il était persuadé qu'un tel "acte terroriste aussi inacceptable et écoeurant" serait élucidé et que les responsables devraient rendre des comptes. Il a ajouté qu'il n'y avait pas de place pour des comportements barbares et cruels. Le chef de l'Etat Miloš Zeman a également réagi : dans son télégramme de condoléances à Barack Obama, il a souligné que la lutte contre le terrorisme était l'une de ses priorités et que les Etats-Unis pouvaient compter sur le soutien de la République tchèque.

Auteur: Anna Kubišta