Fin du festival Printemps de Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Le festival international de musique Printemps de Prague a pris fin dans la capitale tchèque par la 9ème symphonie de Beethoven mais aussi par le deuxième concerto pour violon de Viktor Kalabis interprété par le violoniste Josef Suk. Le virtuose de 72 ans, qui est l'arrière-petit-fils d'Antonin Dvorak et petit-fils de son homonyme, le compositeur Josef Suk, a l'intention de mettre fin à sa carrière et n'envisage plus de jouer au festival. Cette fois-ci, le festival a proposé au public pragois 60 concerts et représentations d'opéra et attiré dans les salles de concert quelque 50 000 personnes. Parmi les grands moments du festival il y a eu le concert de l'Orchestre philharmonique tchèque sous la direction du chef britannique, John Elliot Gardiner, l'exécution de la 10ème symphonie de Gustav Mahler par l'orchestre Concertgebouw d'Amsterdam, avec son directeur musical Riccardo Chailly, et le concert du Concentus musicus de Vienne placé sous la direction de Nikolaus Harnoncourt. Parmi les récitals il faut relever ceux de la mezzo-soprano américaine Jennifer Larmore, du violoniste Gil Shaham, des pianistes Elisabeth Leonskaïa et Garric Ohlsson et du guitariste Pepe Romero.