Glyphosate : le ministre de l’Agriculture n’entend pas interdire l’utilisation de l’herbicide

Le ministère de l’Agriculture tchèque n’entend pas, dans l’état actuel des choses, interdire totalement l’utilisation du glyphosate, car il ne dispose pas d’herbicide moins nocif. C’est ce qu’a confirmé le ministre Miroslav Toman ce dimanche, lors d’une émission télévisée. Celui-ci estime que l’instauration d’une telle interdiction désavantagerait les cultivateurs tchèques par rapport aux exploitations des pays voisins. Miroslav Toman n’a toutefois pas exclu d’interdire totalement à l’avenir l’utilisation de cet herbicide appliqué pour accélérer la maturation des plantes, à condition de trouver un produit pour le remplacer efficacement.

En septembre dernier, le ministère avait annoncé que l’usage du glyphosate et notamment du RoundUp, considéré comme un « cancérigène probable » par l’Organisation mondiale de la santé, serait limité à compter du 1er janvier 2019. Toutefois, après rétropédalage, cette interdiction ne devait finalement concerner que les cultures de céréales et de colza. La question de son utilisation est devenue une priorité pour de nombreuses associations et défenseurs de l'environnement.