Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Vaclav Havel pour un enseignement supérieur payant

Dans une rencontre informelle avec les recteurs d'universités, le président Vaclav Havel, qui est au faite des difficultés financières des établissements du supérieur, a proposé aux recteurs que l'enseignement supérieur soit payant. Ce faisant, il a comparé les universités au Château de Prague dont l'accès à La Rue dorée est devenu payant pour procurer des subsides à l'entretien des bâtiments. Il s'agit pour le président Havel de motiver les étudiants, entendu que les nécessiteux doivent bénéficier de bourses, afin que le paiement ne soit pas pour eux "synonyme de fin d'études" à dit le président.

Nouvel ambassadeur tchèque en Egypte

La République tchèque va avoir un nouvel ambassadeur en Egypte. Il s'agit de Jakub Karfik, jusqu'à cette nomination, chef de la section des relations bilatérales au ministère des A.E. Karfik, qui remplace Dana Hunatova, est ainsi nommé peu de temps avant le voyage en Egypte, fin mai, du chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan. De 1995 à 1997, Karfik était ambassadeur de la Tchéquie au Pakistan.

Les Grippen au Sénat

Pas un seul des trois sénateurs communistes présents au Sénat ne soutiendra le projet d'achat des avions de combat Jas 39 Grippen, que la Chambre des députés a adopté ce jeudi. C'est ce qu'a déclaré à la CTK, l'un de ces sénateurs, Jaroslav Doubrava. Ainsi, le gouvernement social-démocrate, qui espère conclure ce contrat avant les élections, n'obtiendra au Sénat que le soutien de ses 14 sénateurs et de quelques chrétiens-démocrates et unionistes, ce qui ne permettra vraisemblablement pas à la loi de passer, lit-on dans une dépêche de la CTK.

Diffamation et excuses sur fond d'achat d'avions

Seuls 23 des 281 députés et sénateurs ont refusé de signer une pétition de deux sénateurs reconnaissant diffamatoires les propos du Premier ministre Milos Zeman, lors d'un rassemblement électoral, à l'endroit du sénateur Michael Zantovsky, et lui demandant de présenter publiquement des excuses. L'origine de ces attaques verbales serait l'opposition de Zantovsky, à la tête d'un "lobby pro-américain" au Sénat, selon les propos de Zeman, à l'achat des avions Grippen.

La lutte contre le terrorisme en Irak et les Tchèques

Alors que l'offensive anti-terroriste des Etats-Unis en Afghanistan recevait l'approbation des deux tiers des Tchèques, l'éventualité de l'attaque de l'Irak n'a pas obtenu une telle compréhension auprès de la population. Selon un sondage CVVM, fin mars début avril, seuls 39% des personnes interrogées s'étaient déclarées d'accord avec une éventuelle intervention militaire sur le territoire irakien. 46% n'approuvent pas la lutte contre le terrorisme en Irak, 20% ne sont du tout pas d'accord et 15% n'ont pas d'opinion. 50% des Tchèques estiment que de tels procédés n'épongeront pas le terrorisme dans le monde.

Météo :

Ciel couvert et averses locales avec possibilités d'orage dans la nuit de vendredi, température de 14 à 9°. Samedi, ciel couvert et averses par endroits, température variant de 20 à 24°.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture