Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Pour le Premier ministre, la République tchèque ne pourra pas se passer de l'énergie nucléaire à l'avenir

Le Premier ministre, Mirek Topolanek, estime que la République tchèque ne dispose pas de beaucoup d'autres solutions que le nucléaire pour sa politique énergique à l'avenir. « Je le dis, et ce bien que j'aie dans la coalition gouvernementale le Parti des Verts qui refuse cette évolution », a déclaré le chef du gouvernement, lundi, à Prague, lors du Forum européen de l'énergie, en expliquant que l'électricité allait manquer en République tchèque à l'avenir. « Si nous l'importons, cela signifierait que nous abandonnons totalement un certain degré d'autosuffisance dans l'énergie électrique », a-t-il précisé.

La compétitivité de la République tchèque tend à baisser

La compétitivité de la République tchèque tend à baisser. C'est ce qui ressort d'une étude publiée ce lundi par la Commission européenne. Ces résultats vont dans le sens d'une tendance dévoilée la semaine dernière par un rapport du Forum économique mondial. D'après Bruxelles, la compétitivité de la République tchèque participe moins à la croissance du pays que ce n'est le cas dans la majeure partie des pays européens. La République tchèque se trouve en médiocre position, à côté d'autres pays tels que la France, l'Allemagne, la Belgique et l'Italie. La chute de la compétitivité tchèque, dévoilée par le rapport du Forum économique mondial, place le pays à la 33e position mondiale. En cause, les taxes, la faible efficacité de l'administration publique, un marché du travail inefficace et la corruption.

Le premier ministre veut que les universités puissent faire du profit

Le premier ministre Mirek Topolanek souhaite changer la loi afin que les universités puissent faire du profit à partir de la recherche. Avec un projet intitulé Vivat, le chef du gouvernement entend associer les investissements avec l'éducation, l'innovation, la recherche et les nouvelles technologies. Si le rapport de la Commission européenne souligne la baisse de la compétitivité de la République tchèque, le pays ressort cependant en bonne place en matière d'investissements dans la science et la recherche. En associant le système de financement des universités avec des organismes scientifiques Mirek Topolanek espère un afflux de capitaux privés dans la recherche. D'après lui, à l'heure actuelle, les sociétés tchèques sont en retard dans ce domaine.

L'avenir de Jiri Cunek à la tête du parti chrétien-démocrate en question

Mardi, l'ancien vice-premier ministre et ministre de l'aménagement territorial, démissionnaire, Jiri Cunek sera fixé sur son avenir à la tête du parti chrétien-démocrate dont il est le président. Lors de la conférence nationale du parti, il saura de quel soutien il dispose parmi ses collègues. Certains chrétiens-démocrates souhaitent lui laisser encore une chance de s'expliquer sur les zones d'ombre qui entourent son patrimoine. Jiri Cunek avait déjà été accusé de corruption lorsqu'il était maire de la ville de Vsetin (Moravie). Il est aujourd'hui soupçonné d'avoir perçu des allocations sociales à la fin des années 1990 alors qu'il possédait environ 3,5 millions de couronnes sur plusieurs comptes en banque.

Radar américain en République tchèque : les négociations se poursuivent

Les négociations entre la République tchèque et les Etats-Unis pour l'implantation éventuelle d'un radar sur le territoire tchèque dans le cadre du déploiement du système de défense antimissile américain en Europe se poursuivent ce lundi. Les diplomates des deux pays continuent pendant deux jours les discussions entamées précédemment. L'accord entre les deux pays devrait notamment définir le rôle de la défense antimissile, l'objectif de l'implantation du radar, la délimitation du commandement et le contrôle des opérations.

Le chef des sociaux-démocrates demande à Miroslav Slouf de quitter le parti à cause de ses liens avec les milieux criminels

Jiri Paroubek, le chef des sociaux-démocrates a demandé à Miroslav Slouf de quitter le parti à cause de ses liens avec les milieux criminels. Miroslav Slouf a été le chef des conseillers de l'ancien premier ministre social-démocrate Milos Zeman. Dans un entretien au quotidien Mlada Fronta dnes, il a en effet déclaré qu'il avait été en contact avec un chef d'entreprise controversé, Frantisek Mrazek. D'après Slouf, celui-ci aurait fourni des informations au gouvernement qui auraient pu avoir une influence sur la privatisation de la banque Komerci banka et de la Caisse d'épargne tchèque. D'après Paroubek, Slouf entretient des liens avec des ministres du parti d'opposition, l'ODS, et négocierait son soutien au président Vaclav Klaus lors des élections présidentielles de février prochain.

Des centaines d'enfants sont venus au monde dans la maternité tchèque du Kenya

Plusieurs centaines d'enfants ont déjà vu le jour dans la maternité construite au Kenya par l'association humanitaire tchèque Adra. Ales Barta, un des responsables de l'ONG, a rappelé que lorsqu'ils ont découvert le centre, les conditions sanitaires étaient médiocres et l'équipement médical désuet ou quasi inexistant. Mais ils sont parvenus à le reconstruire grâce à des dons et des collectes. Barta a indiqué que l'ONG avait également bénéficié de subventions du ministère des Affaires et étrangères et du ministère de la Santé. La maternité se trouve dans une zone peuplée d'environs 200 000 habitants, une zone qui souffre d'une forte présence de la malaria et où 15% des personnes sont atteintes du sida.

Une exposition et un livre consacrés au « street art »

Une exposition et un livre consacrés au « street art », tentent de mettre en lumière l'art, par essence souvent éphémère, des rues. L'exposition Street Art Praha rassemble une collection de posters, stickers, projections, récupérées ou décollées de murs, de lampes, ainsi que des oeuvres réalisées pour l'exposition par des artistes qui se consacrent à cet art de la rue. La monographie qui y est consacrée et recouvre les cinq dernières années est d'autant plus importante que ces oeuvres disparaissent souvent très vite.

La nouvelle pièce de Vaclav Havel publiée en novembre

La nouvelle pièce de théâtre de l'ex-président tchèque Vaclav Havel, Sur le départ, va être publiée en novembre, soit avant sa présentation au public prévue pour fin mai-début juin 2008. Il s'agira du premier volume de la nouvelle édition de livres lancée par l'hebdomadaire Respekt. Après quelques conflits autour du théâtre devant accueillir la pièce, c'est le théâtre Na Vinohradech qui a décroché le contrat. La pièce sera mise en scène par David Radok et le comédien Jan Triska pourrait incarner le personnage principal.

Fin du tournage en Tunisie pour le film Tobrouk du réalisateur Vaclav Marhoul

Le réalisateur et producteur Vaclav Marhoul vient d'achever la partie tunisienne du tournage de son prochain film intitulé Tobrouk. Après 50 jours de tournage dans le désert tunisien, l'équipe est revenue en République tchèque. Malgré un tournage dans des conditions difficile, le réalisateur a déclaré qu'il avait pu faire ce qu'il avait prévu. Le film Tobrouk qui devrait sortir sur les écrans tchèques en septembre 2008 évoque un chapitre peu connu de l'histoire tchèque pendant la Seconde Guerre mondiale : la participation d'une unité militaire tchécoslovaque à la défense du dernier port stratégique des Alliés contre les armées allemandes et italiennes, en 1941, en Libye.

Météo

Mardi nous fêterons les Libena. Un temps plutôt peu engageant est prévu pour la journée de mardi : ciel couvert, précipitations ou averses, voire neige à partir de 600 m d'altitudes. Côté températures, elles pourraient tomber en-dessous de zéro pendant la nuit. Les températures diurnes oscilleront entre les 3 et 7 degrés.