Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Les socialistes d'Europe centrale contre le bouclier antimissile américain

Les dirigeants socialistes et sociaux démocrates de six pays d'Europe ont signé vendredi à Prague une déclaration commune contre le déploiement du bouclier antimissile américain dans la région. Le contenu de la déclaration a été discuté jeudi et vendredi lors d'une rencontre entre les Premiers ministres tchèque et slovaque, le chancelier autrichien, et les chefs des partis sociaux démocrates allemand, hongrois, polonais et slovène. « La décision de stationner les missiles ne doit pas être prise unilatéralement ou bilatéralement, car c'est une question qui affecte la sécurité de toute l'Europe », peut on lire dans la déclaration des représentants de la gauche, qui souhaitent que l'Union européenne, l'OTAN et le conseil OTAN-Russie participent aux négociations. Le ministre de la Défense hongrois, Imre Szerekes, n'a pas signé le document, qui se termine par la phrase « Nous ne voulons pas de nouveaux tirs en Europe »

Des élus américains à Prague pour discuter de la station radar

Pendant ce temps-là, trois membres du Congrès américain étaient à Prague vendredi pour discuter de la station radar, partie essentielle de ce bouclier antimissile que Washington aimerait installer en Bohême. Menée par la démocrate Ellen Tauscher, la délégation d'élus américains doit rencontrer le Premier ministre tchèque Mirek Topolanek et le vice Premier ministre Alexandr Vondra, ainsi que le chef de l'opposition social-démocrate, Jiri Paroubek. Selon Ellen Tauscher, la menace nécessite un tel système antimissile, mais il devrait être inclus dans les infrastructures de l'OTAN.

Manifestation européenne le 20/10 à Prague contre le bouclier antimissile américain

Les opposants au déploiement de ce bouclier antimissile américain en Europe centrale ont prévu d'organiser une "rencontre européenne" le 20 octobre prochain dans la région de Brdy, pressentie pour héberger la station radar. Selon Ivona Novomestska, la coordinatrice du mouvement "Non aux bases" citée par l'AFP, "des délégations de nombreux pays dont la Grande-Bretagne, le Portugal, la Hongrie, l'Italie, l'Espagne, la France, la Grèce, la Suisse, la Belgique, l'Allemagne, la Suède et les Etats-Unis ont déjà promis de participer". Les organisateurs ont également invité Tadatoshi Akiba, le maire d'Hiroshima et président des "Maires pour la paix" et le maire de Londres, Ken Livingstone.

Sarkozy veut améliorer les relations entre la France et les Etats d'Europe centrale

Lors d'une visite à Budapest ce vendredi, le président français Nicolas Sarkozy s'est dit disposé à mettre un terme aux malentendus entre Paris et les Etats de la région. "Dans l'UE, il n'y a pas les petits pays et les grands pays. Il n'y a pas ceux qui ont le droit de parler et ceux qui ont le droit de se taire", mais "il y a égalité de droits et de devoirs", a déclaré Nicolas Sarkozy, lui-même d'origine hongroise, après un entretien avec son homologue Laszlo Solyom. Une référence à son prédécesseur Jacques Chirac qui avait vivement reproché un soutien à l'intervention américaine en Irak en 2003 à des pays d'Europe de l'Est, qui avaient perdu "une occasion de se taire".

Il y a 70 ans disparaissait Tomas Garrigue Masaryk

C'était il y a 70 ans, le 14 septembre 1937 que disparaissait Tomas G. Masaryk, premier président de la République tchécoslovaque et artisan de l'indépendance des Tchèques et des Slovaques après la Première guerre mondiale. Jeudi, des dizaines de personnes se sont rassemblées au pied de sa statue qui fait face au Château de Prague, pour une cérémonie du souvenir. D'autres hommages lui ont été rendus, notamment par l'actuel président de la République tchèque, Vaclav Klaus, qui a déclaré que le message de Masaryk continuait d'être une source d'inspiration pour la démocratie actuelle.

15 000 Tchèques ont déjà signé la pétition en faveur de l'égalité des chances pour les handicapés

15 000 personnes ont déjà signé la pétition en République tchèque pour soutenir la directive européenne qui doit assurer aux personnes handicapées une égalité des chances. La pétition fait partie d'une campagne menée à travers toute l'Europe. Si un million de signatures sont rassemblées à travers toute l'Europe, la Commission européenne et le Parlement sont tenus de débattre de la directive. La proposition de directive date de l'an 2000, les législateurs auraient dû en débattre en 2003, mais finalement la discussion n'a pas eu lieu. Des personnes handicapées de tous les pays de l'UE, dont des Tchèques, se rendront à Bruxelles le 4 octobre pour manifester en faveur d'une nouvelle législation.

Archéologie : les plus vieilles mines d'Europe sont en Moravie

Les plus anciennes mines d'Europe se trouvent dans un bois près de Moravsky Krumlov, en Moravie du Sud. Les résultats du chantier archéologique qui s'y déroule depuis 14 ans ont montré qu'à à l'âge de pierre, il y a 9400 ans, de la pierre de silex y était déjà extraite. D'après l'archéologue Martin Oliva, il n'y a qu'en Egypte que des mines aussi anciennes ont été retrouvées.

La photo du coup de boule de Zidane reçoit le Prix de Prague

La photo du tristement célèbre coup de boule de Zidane à Materazzi lors de la dernière Coupe du Monde a reçu le Prix de Prague, dans le cadre de l'exposition World Press Photo 2007. Outre ce prix, attribué ce jeudi par le maire de Prague Pavel Bem, la photographie prise par le Néerlandais Peter Schols a également obtenu la première place dans la catégorie Sport. Lors d'une rencontre avec la presse, Schols a raconté qu'il ne s'était rendu compte qu'il avait capté le moment clé que le lendemain du match.

Tennis-Coupe Davis: Federer à Prague le week-end prochain

Roger Federer figurera dans l'équipe suisse qui affrontera la République tchèque du 21 au 23 septembre à Prague en match de barrage du groupe mondial de la Coupe Davis. Federer, qui a remporté dimanche un 12e titre du Grand Chelem en remportant un quatrième victoire consécutive aux Internationaux des Etats-Unis, s'était lui-même exclu de l'équipe suisse de Coupe Davis cette année pour se concentrer sur sa place de numéro un mondial. Outre Federer, les quatre autres joueurs suisses qui seront du voyage à Prague sont Stanislas Wawrinka, Marco Chiudinelli, Michael Lammer et Yves Allegro.

Happy beer days

Amateurs de bière et de musique, si vous êtes à Prague ce week-end réjouissez-vous: les Happy beer days se déroulent vendredi et samedi sur l'ile Cisarska louka dans le quartier de Smychov. Au programme : de la bière évidemment, et des concerts avec une scène rock et une scène country. Krystof, Jaksi Taksi et Olympic sont notamment à l'affiche

Météo

Vendredi, jour de fête des Radka, le temps est au beau fixe, avec des températures montant jusqu'à 22 degrés. Malgré quelques averses prévues pour samedi par endroits, le temps doux et clément devrait se poursuivre pendant le week-end.