Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Le gouvernement choisira son euro commissaire, une fois les lignes budgétaires délimitées

Le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka a fait savoir ce mardi, que le gouvernement choisira son euro commissaire, une fois que les paramètres du budget seront établis. Dans le cadre d’un sommet informel qui s’est tenu à Bruxelles, le Premier ministre a également déclaré qu’il souhaitait avoir des cadres budgétaires clairs dès ce mercredi. Les sociaux-démocrates souhaiteraient voir au poste d’euro commissaire l’ancien ministre des Finances Pavel Mertlík, le mouvement ANO suggère la tête de sa liste électorale et l’ancien euro commissaire et lobbyiste Pavel Telička, tandis que les chrétiens-démocrates soutiennent l’actuelle eurodéputée Zuzana Roithová.

Le gouvernement a approuvé la hausse de 3,5 % des salaires des fonctionnaires

Le Premier ministre Bohuslav Sobotka a annoncé après la réunion gouvernementale de ce mercredi une hausse des salaires des fonctionnaires publics. La prévision budgétaire pour les années à venir prévoit en effet une augmentation de 3,5 % de ces salaires. La Confédération tchéco-morave des syndicats (ČMKOS) a salué ce pas et a demandé à ce que les grilles des salaires reflètent ce changement pour qu’il touche réellement tous les employés d’Etat. En revanche, les sapeurs-pompiers et la police ont déjà fait connaître leur insatisfaction car la promesse du ministre de l’Intérieur Milan Chovanec (ČSSD) évoquait une hausse plus conséquente de leurs salaires.

Affaire Opencard : une amende de 37 000 euros infligée à la municipalité de Prague

Le Bureau de la protection de la concurrence (ÚOHS) a infligée une nouvelle amende à la municipalité de Prague dans le cadre de l’affaire Opencard. Le bureau a ainsi puni la conclusion des contrats avec l’entreprise Haguess sans appels d’offre. La municipalité de Prague a annoncé qu’elle allait faire appel contre cette sanction qui s’élève à hauteur d’un million de couronnes (soit environ 37 000 euros). Le projet d’Opencard, une carte multi-usage qui sert notamment pour les transports en commun pragois, a été lancé par l’ancien maire de la capitale tchèque Pavel Bém (ODS). A la différence de ses successeurs, Bohuslav Svoboda (ODS) et Tomáš Hudeček (TOP09), Pavel Bém ne fait pas objet de l’enquête policière dans le cadre de cette affaire qui a déjà coûté plus de 1,25 milliards de couronnes (46 millions d’euros).

La présidente de l’Office de régulation énergétique craint la limitation du pouvoir de l’institution

La présidente de l’Office de régulation énergétique (ERÚ), Alena Vitásková a critiqué les plans du ministère de l’Industrie et du Commerce qui visent à modifier l’organisation de cette institution. Le projet de loi portant sur l’énergie envisage à nouveau la création d’un conseil parallèle à la direction de l’office. Sa présidente depuis trois ans, Alena Vitásková considère qu’il s’agit d’une tentative à limiter le champ d’action de l’Office de régulation énergétique qui mènera à son politisation. Elle a également saisi la Commission européenne pour avoir son avis quant à la conformité de ce projet de loi aux normes communautaires.

Cour constitutionnelle : l’interdiction de la vente ambulante est conforme à la Constitution

La Cour constitutionnelle a rejeté une plainte de l’Office régionale de Karlovy Vary (Bohême de l’Ouest) contre l’interdiction de la vente ambulante dans la ville de Františkovy lázně, située dans cette région. Pour protéger les personnes vulnérables, avant tout des personnes âgées, contre les pratiques de vente abusives, la municipalité avait interdit la vente ambulante seulement avec quelques exceptions limitées à la vente des sapins de Noel ou des collectes charitables. Selon la Cour, cette mesure est conforme à la Constitution car elle ne rend pas impossible l'ensemble de l’activité entrepreneuriale. En dehors de vente depuis un magasin fixe, aucune réglementation ne touche à la vente dans les kiosques.

Plus de femmes parmi les eurodéputés tchèques

Dans les élections au Parlement européen, cinq femmes ont été élues eurodéputés. Si la dernière législature a accueilli quatre femmes tchèques, cette fois-ci il y aura une de plus. Etant donné que le nombre des députés tchèques a baissé de vingt-deux à vingt-et-un, la proportion des femmes a augmenté de point de vue de la statistique, de 18 % à 24 %. Deux nouvelles députés proviennent du mouvement ANO, il s’agit de Dita Charanzová et Martina Dlabajková. Les sociaux-démocrates envoient à Bruxelles Olga Sehnalová, les chrétiens-démocrates seront représentés par Michaela Šojdrová et les communistes par Kateřina Konečná. Aucune femme n’a été élue des listes des trois autres partis, le TOP09, le Parti civique démocrate et les Libéraux.

Toujours pas d'emplacement pour le mémorial dédié aux aviateurs tchèques de la RAF

L’Institut national du patrimoine (NPÚ) s’est opposé à ce que le mémorial dédié aux pilotes de guerre tchèques, qui ont combattu dans la Royal Air Force britannique (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale, soit placé dans le quartier pragois de Klárov. Le Département municipal du patrimoine, auquel appartient le dernier mot, a par la suite annoncé soutenir la position de l’Institut du patrimoine. La municipalité de Prague doit ainsi continuer à chercher un site approprié pour le mémorial, qui doit être dévoilé à la mi-juin. Néanmoins, les représentants municipaux du premier arrondissement de la capitale, ont demandé au ministère de la Culture de se prononcer sur la question. La statue représentant un lion ailé de deux mètres de haut a été offerte par la communauté britannique vivant en République tchèque.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée de l’air britannique, comptait plus de 2500 pilotes tchécoslovaques, 493 d’entre eux ont été tués aux combats.

Les entreprises Internet tchèques contestent les pratiques de Google

Les entreprises Internet tchèques s’opposent aux pratiques du plus grand moteur de recherche au monde Google. Elles contestent l’affichage de contenus étrangers ainsi que la manipulation des résultats de recherche. C’est l’Association pour le développement Internet (SPIR) qui l’a fait savoir lors d’une conférence de presse ce mardi. Le géant informatique Google veut se prononcer sur la question qu’après verdict de la Commission européenne, qui est à l’heure actuelle également en procédure antitrust avec le numéro un mondial de la recherche sur internet. Google lui aurait déjà suggéré des aménagements relatifs à ses services. Néanmoins pour l’Association tchèque, ces ajustements sont insuffisants et ne font qu’approfondir les problèmes récurrents. L’Association tchèque a appelé le gouvernement tchèque à soutenir les entreprises tchèques en faisant pression sur l’exécutif européen, qui doit se prononcer sur la question au mois de juin.

Plus de restrictions vis-à-vis des artistes de rue à Prague

Les élus municipaux du premier arrondissement de Prague ont voté à l’unanimité en faveur du durcissement de la réglementation relative au « busking » (l’art de rue). Depuis 2013, un règlement interdit toute production musicale sans autorisation préalable à dix-sept endroits les plus touristiques de Prague, comme les rues de Celetná et Karlova, au encore la place devant le Château de Prague. Le nouveau texte prévoit la prolongation de cette liste des lieux proscrits pour y inclure notamment la place de la Vieille Ville ou la rue Vodičkova (qui croise la place Venceslas). Pour répondre aux plaintes des habitants de ces quartiers centraux de Prague, le règlement devrait notamment inclure des limites de bruit de ces activités d’art. La décision définitive incombe à la municipalité de Prague.

130 ans depuis la naissance d’Edvard Beneš, deuxième président tchécoslovaque

Ce mercredi, 130 ans se sont écoulés depuis la naissance d’Edvard Beneš, l'homme politique dont la vie est inextricablement liée avec la République tchécoslovaque. D’abord, Edvard Beneš a assisté à sa naissance quand il a annoncé le 14 octobre 1918 à Paris la création d’un gouvernement tchécoslovaque provisoire. Collaborateur proche de Tomáš Garrigue Masaryk, premier président du nouveau pays, Edvard Beneš lui a succédé en 1935. Il était le chef de l’Etat au moment de la signature des accords de Munich en 1938, lesquels ont livré le pays, sans défense, à l’occupant allemand. Agé de 65 ans et à l’époque déjà gravement malade, c’était aussi Edvard Beneš qui en acceptant la démission des douze ministres non-communistes a facilité la prise du pouvoir par le parti communiste en février 1948. Ce mercredi jour de son anniversaire, le président Miloš Zeman accompagné de son homologue slovaque Ivan Gašparovič ont commémoré le personnage d’Edvard Beneš.

Météo

Jour de fête de tous les Maxim et Maxmilián, ce jeudi le ciel reste couvert sur l’ensemble du territoire tchèque, morave et silésien. Si les habitants de la Moravie du Sud-Est peuvent profiter de quelques rayons de soleil et des températures autour des 18° C, tout le reste du pays est touché par la pluie accompagnée d’une baisse des températures ne dépassant pas les 14° C pour les maximales.