Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

En Chine, le chef de la diplomatie tchèque assure que Prague ne soutient pas l'indépendance du Tibet

La région du Tibet est une partie indissociable de la Chine et la République tchèque ne soutient pas son indépendance. C'est ce qu'a déclaré ce mardi le ministre des Affaires étrangères tchèque, le social-démocrate Lubomír Zaorálek, qui, à l'occasion de sa visite de trois jours à Pékin, rencontrait son homologue chinois Wang Yi. Les deux pays ont signé un accord selon lequel ils s'engagent à ne pas s'immiscer dans les affaires intérieures l'un l'autre. En parallèle, la République tchèque et la Chine ont réaffirmé leur volonté de faire respecter les droits de l'homme. Pourtant, la nouvelle ligne définie par le gouvernement tchèque est de privilégier les relations économiques avec la Chine plutôt que d'y dénoncer les violations des droits de l'homme. C'est la première fois depuis quinze ans qu'un chef de la diplomatie tchèque se rend en Chine.

Le président Miloš Zeman s’oppose à l’accroissement de la part des sources de l’énergie renouvelable dans la production de l’énergie

Dans un discours prononcé ce mardi au Forum économique de Žofín, le président Miloš Zeman s’est opposé à l’effort de l’Union européenne, défini dans sa stratégie à l’horizon de 2030, qui impliquerait un accroissement de la part des sources de l’énergie renouvelable dans l’industrie tchèque de l’énergie. Selon le chef de l’Etat ces sources alternatives de l’énergie sont peu fiables et risquent plus souvent une surcharge ou une panne. Miloš Zeman a ainsi appelé à ce que la République tchèque défende mieux ses intérêts au niveau européen, les intérêts conditionnés par la place éminente du nucléaire dans la stratégie énergétique nationale.

Européennes simulées : les étudiants favorisent les Pirates et les partis de droite au Parlement européen

L’ONG tchèque Člověk v tísni (« L’Homme en détresse ») a organisé pour la cinquième fois les élections étudiantes simulées. Ainsi, plus de 25 000 lycéens décidaient de qui allaient être les vingt-et-un futurs eurodéputés tchèques. Selon les résultats publiés ce mardi, les Pirates se positionnent à la première place avec le plus grand soutien dans la région de Bohême centrale. Le mouvement ANO de l’actuel ministre des Finances et entrepreneur Andrej Babiš se classe comme deuxième et le parti TOP09, un parti de droite libérale, membre de l’ancienne coalition gouvernementale de Petr Nečas, vient en troisième position. Les élections simulées sont organisées afin d’éveiller l’intérêt des jeunes pour les affaires publiques et d’accroître le nombre des jeunes électeurs.

Européennes : l’ONG tchèque lance une campagne pour un revenu minimum vital dans l’industrie du textile

L’organisation non-gouvernementale Na Zemi (Sur Terre) qui gère depuis plusieurs années la campagne « Ušili to na nás ! » (littéralement, « on l’a cousu pour nous », mais qui, au sens figuré, signifie « on nous a trompés ») a sollicité les candidats aux élections européennes pour soutenir une hausse des salaires des travailleurs dans le textile. L’organisation pointe du doigt le fait que le salaire minimum légal dans les pays de l’Europe de l’Est et dans les pays du Sud tels que le Bangladesh, le Cambodge ou encore le Vietnam ne suffit même pas pour couvrir les dépenses vitales de base. Selon le communiqué de presse de ce mardi, plusieurs candidats tchèques aux élections au Parlement européen ont déjà déclaré, qu’une fois élus, ils s’investiront pour mettre en place un salaire correspondant au minimum vital pour les travailleurs dans l’industrie du textile. Son montant est calculé en fonction des coûts du logement, des soins médicaux, d’alimentation et d’éducation et varie en fonction des pays, par exemple au Cambodge, le salaire minimum légale (293 euros) représente seulement 25 % du minimum vital.

L’extension de la durée des droits d’auteur dans l’audiovisuel plus proche de l’adoption

La Chambre des députés a accepté en seconde lecture la proposition de loi relative à l’extension de la durée des droits des producteurs et artistes-interprètes. Il s’agit d’une harmonisation de la législation nationale avec les nouvelles dispositions européennes prévoyant l’allongement du temps de la protection des œuvres audiovisuelles de 50 à 70 ans. Ce changement s’applique de manière rétrograde et touche également les œuvres collectives. En pratique, les chansons du compositeur tchèque Jaroslav Ježek produites en coopération avec Jiří Voskovec ou Jan Werich, lesquelles étaient déjà en usage libre, reviennent sous la protection des droits d’auteur jusqu’au 2050. Aucun changement notable n’est attendu dans la troisième lecture de la loi suite à la quelle cette mesure sera envoyée au Sénat.

Prague devra répéter un appel d’offres d’une valeur de 74 millions d’euros

Le Bureau de la protection de la concurrence (ÚOHS) a constaté des manquements dans l’appel d’offre lancé par la maire de Prague en juin 2013 et relatif au maintien de l’éclairage public. Selon le Bureau, la mairie n’a pas suffisamment justifié l’exclusion d’une entreprise candidate à cette commande d’une valeur de 2 milliards de couronnes (74 millions d’euros). Le contrat du gestionnaire actuel, l’entreprise Eltodo Citelum a donc été prolongé en attendant la révision dudit appel d’offres. Le contrat inclut le maintien de l’éclairage dans les rues, des monuments historiques et des passages piétons.

Presse : les hommes d'affaires Petr Kellner et Pavel Tykač souhaiteraient acquérir le groupe de médias CME, qui détient la chaîne Nova

Selon l'édition de ce mardi du quotidien Mladá fronta Dnes, les hommes d'affaires Petr Kellner et Pavel Tykač doivent se rencontrer ce mardi pour discuter la possibilité d'acquérir le groupe de médias CME. Cette entreprise est propriétaire de chaînes de télévision dans six pays d'Europe centrale et de l'Est, et notamment de Nova, la chaîne privée la plus importante en République tchèque. C'est justement Nova qui intéresserait les deux investisseurs, qui, d'après l'article de Mladá fronta Dnes, voudraient revendre les autres biens du groupe CME. Le prix à payer pour Petr Kellner et Pavel Tykač, deux des hommes les plus riches de République tchèque, serait estimé à plus d'un milliard d'euros. Ils n'ont toutefois pas confirmé leur intérêt pour le groupe CME.

Accouchement à domicile : la présidente des sages-femmes acquittée

Poursuivie en justice depuis 2009 suite à un accouchement à domicile qui a abouti à la mort du nouveau-né, la sage-femme et présidente de l’Union des sages-femmes Ivana Königsmarková a été acquittée ce mardi par la Cour d’appel à Prague. En 2011, Ivana Königsmarková a été condamnée à une peine de deux ans de prison avec sursis, ainsi qu’à une interdiction d’exercer sa profession pendant cinq ans et à rembourser à la compagnie d’assurances les frais d’un montant de 2,7 millions de couronnes (environ 100 000 euros). La cour d’appel a souligné le caractère biaisé du rapport d’expert portant sur ce cas qui a été soumis à la cour. Ce manquement a d’ailleurs déjà été constaté par la Cour constitutionnelle. Le parquet peut encore porter plainte contre le jugement auprès de la Cour suprême. Dans le cas contraire, il s’agit de l’aboutissement du premier procès de ce type en République tchèque.

Un centre de recherche sur les changements globaux ouvert à Brno

Ce mardi, un nouveau centre de recherche sur les changements globaux a été inauguré à Brno, en Moravie. L’institut, qui porte le nom de CzechGlobe, s’intéresse en particulier au changement global sous trois angles – climat, écosystèmes et des évolutions sociaux-économiques. L’organisme rattaché à l’Académie des Sciences tchèque est un des huit projets du programme européen de Recherche et d’innovation qui vise à créer des centres européens d’excellence scientifique. L’UE a participé à la construction de CzechGlobe à la hauteur des quatre-cinquièmes des dépenses totales qui s’élèvent à 800 millions de couronnes (environ 30 millions d’euros). Le centre repose notamment sur le travail des vingt-trois chercheurs étrangers.

Hockey sur glace - finale de la KHL : le Lev Praha égalise à trois rencontres à trois face au Magnitogorsk, le match décisif aura lieu mercredi

Devant son public, le Lev Praha (le Lion Prague) est parvenu lundi soir à vaincre après prolongation (5-4) le Mettalurg Magnitogorsk, qui avait pourtant la possibilité de remporter la finale de la ligue eurasiatique KHL. Finalement la victoire du club tchèque lui permet d'égaliser à trois rencontres partout et de garder l'espoir de gagner la Coupe Gagarine. Le match décisif aura lieu mercredi à Magnitogorsk, ville située dans le sud de l'Oural.

Fondé en 2012, le Lev Praha est le premier club non-russe à disputer la finale de la KHL, championnat eurasiatique disputé par vingt-huit équipes qui a remplacé, en 2008, l’ancienne Superliga russe. Après la célèbre ligue nord-américaine NHL, la KHL est considérée comme la deuxième meilleure compétition de clubs au monde.

Météo

Fête de tous les Blahoslav, la journée de ce mercredi sera ensoleillée avec les températures qui oscillent autour des 22° C pour les maximales. Le vent venant du nord sera d’une faible intensité, quelques averses sont à prévoir dans la région de Bohême de l’Ouest.