Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Le chef de la diplomatie tchèque en visite de trois jours en Chine

Le ministre des Affaires étrangères, le social-démocrate Lubomír Zaorálek, s'envole se dimanche pour Pékin où il doit rester trois jours. C'est la première fois depuis quinze ans que le chef de la diplomatie tchèque est en visite en Chine, signe de la volonté de la République tchèque d'améliorer ses relations avec le pays le plus peuplé de la planète, en passe de devenir la première puissance économique mondiale. Lubomír Zaorálek, qui est accompagné de chefs d'entreprise, doit rencontrer des membres du gouvernement chinois ainsi que des dirigeants du parti communiste.

Mercredi, lors du conseil des ministes, le gouvernement de Bohuslav Sobotka a décidé de revoir sa stratégie concernant la Chine. Alors que jusque là, Prague s'attachait à critiquer les violations des droits de l'homme en conformité avec la ligne suivie par Bruxelles, l'heure est désormais au renforcement des relations économiques.

Ukraine : entretien téléphonique entre le vice-président américain et le Premier ministre tchèque

Joe Biden, le vice-président américain, s'est entretenu avec les chefs des gouvernements tchèque et hongrois à propos de la situation en Ukraine. Le démocrate a assuré à ces deux pays que les Etats-Unis étaient prêts à respecter leur engagement de défense dans le cadre de l'OTAN. Joe Biden a notamment fait référence à l'article 5 du traité de l'Atlantique Nord, lequel stipule qu'une attaque contre l'un des membres de l'organisation est une attaque contre tous ses membres. Selon l'agence de presse ČTK, l'entretien avec Bohuslav Sobotka a duré environ trois quarts d'heure/ Il a été entre autres question de possibles sanctions à l'encontre de la Russie, qui n'aurait pas retiré ses troupes de la frontière ukrainienne comme elle s'y était engagée.

Ukraine : un des inspecteurs de l'OSCE fait prisonnier par des séparatistes pro-russes a été relâché

Les séparatistes pro-russes qui retiennent prisonniers huit inspecteurs de l'Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont l'un est tchèque, ont libéré un de ces hommes, un Suèdois, ce dimanche soir. Selon l'agence de presse Reuters, la porte-parole de ces séparatistes basés à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, ont pris cette décision car l'inspecteur suèdois a des problèmes de santé. Samedi, le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka a déclaré aux journalistes qu'il réclamait la remise en liberté des huit inspecteurs afin qu'ils puissent reprendre leurs activités d'observation. La question a été évoquée entre le chef du gouvernement tchèque et le vice-président américain Joe Biden lors de leur entretien téléphonique de ce week-end.

Préparations des célébrations du Premier mai

Syndicats et partis politiques s'apprêtent à célébrer la fête du Premier mai, la journée internationale des travailleurs. Comme de tradition, cela concerne principalement les communistes et les sociaux-démocrates. Les premiers préparent plusieurs rassemblements dans toute la République tchèque dont l'un au parc des expositions à Prague. Les seconds commémoreront le 30 avril les premières manifestations du Premier mai en 1890 sur l'île de Střelecký (L'île aux archers) au centre-ville de la capitale tchèque. Le Premier ministre, le social-démocrate Bohuslav Sobotka, devrait déposer une gerbe à cette occasion. Des partis de droites tels que TOP 09 ou ANO 2011 entendent également être présents sur certaines places de Prague dans l'optique des élections européennes. Le 1er mai marque également les dix ans de l'adhésion de la République tchèque à l'Union européenne.

Plzeň : un monument en l'honneur du général Patton d'ici un an

Les discussions autour de la construction à Plzeň d'un monument en l'honneur du général américain George Patton, lancées il y a plus de dix ans, ont finalement abouti à un dénouement heureux. George Patton, qui a libéré la ville principale de Bohême de l'Ouest en mai 1945, devrait avoir son monument en mai de l'année prochaine, quand sera célébré le soixante-dixième anniversaire de cet événement. Les conseillers municipaux se sont mis d'accord pour désigner un vainqueur à l'appel d'offres. Les architectes Václav Zůna, Lubomír Čermák et Tomáš Beneš seront donc chargés de la réalisation de ce monument, dont le coût devrait atteindre environ deux millions de couronnes (près de 76 000 euros).

Bière : de plus en plus de magasins spécialisés

Les "pivoték", ces magasins spécialisés dans la vente de bières de petites brasseries, sont en augmentation en République tchèque. Selon le site internet Pivnírecenze.cz, il y en aurait désormais une soixantaine sur tout le territoire, soit une dizaine de plus que l'année passée. Le marché serait saturé dans les villes importantes mais les nouvelles boutiques verraient plutôt le jour dans des municipalités plus modestes. Elles proposent de plus en plus des bières locales, brassées parfois sur place, tandis que l'intérêt baisse pour les bières importées.

Judo : Lukáš Krpálek (-100 kg) conserve son titre européen

Le judoka Lukáš Krpálek a conservé son titre de champion d'Europe dans la catérogie des moins de 100 kg. Pour ce faire, le Tchèque s'est imposé en finale face à l'Azerbaïdjanais Elmar Gasimov. Lukáš Krpálek, qui a écarté en demi-finale le Français Cyrille Maret, a remporté ses quatre matchs par ippon. En 2013, à Budapest, il avait décroché le premier titre européen du judo tchèque.

Météo

Plutôt ensoleillé dans la journée, le ciel tchèque pourrait progressivement se couvrir lundi, jour de la fête des Vlastislav, pour finalement être le témoin d'orages. Les températures, en très légère hausse, s'établissent entre 19 et 23 °C pour les maximales.