Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Les Premiers ministres du groupe de Visegrád inquiets des menaces pesant sur la souveraineté ukrainienne

Les Premiers ministres de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie et de la République tchèque, les quatre pays du groupe de Visegrád, ont exprimé leurs inquiètudes quant à l'intégrité territoriale de l'Ukraine suite à l'intervention russe en Crimée. Ils appellent à ce que la Russie respecte le droit international et ses engagements et qu'elle accepte de savoir à la table des négociations. Dans le même temps, le chef de l'Etat tchèque Miloš Zeman s'est déclaré peu convaincu que la prise de sanctions économiques à l'encontre de la Russie puisse avoir un résultat positif. Enfin, le ministre des Affaires étrangères tchèques, le social-démocrate Lubomír Zaorálek, était ce mardi à Genève, au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, où il a annoncé craindre un désastre humanitaire en Ukraine.

Un avion envoyé de Prague jeudi devrait permettre de soigner une dizaine de blessés supplémentaires dans les hôpitaux tchèques.

Ukraine : Bohuslav Sobotka tempère les propos de ses ministres sur les relations commerciales avec la Russie

Bohuslav Sobotka, le chef du gouvernement tchèque, a indiqué lundi soir qu'il n'était pas question pour la République tchèque d'interrompre tout type de relation économique avec la Russie, au regard de la situation en Ukraine. Il a ainsi souhaité tempérer les propos de deux de ses ministres, qui, plus tôt, avaient déclaré qu'ils ne pensaient pas qu'une firme russe puisse être choisie pour achever la construction de la centrale nucléaire de Temelín. Il s'agit des ministres de la Défense Martin Stropnický (ANO) et de celui en charge des droits de l'homme, le social-démocrate Jiří Dienstbier, qui condamnaient lundi l'intervention militaire russe en Crimée. Deux groupes, l'un russe et l'autre américain, sont actuellement en course pour remporter l'appel d'offres de la société énergétique ČEZ pour la construction de deux nouveaux réacteurs à la centrale nucléaire de Temelín, en Bohême du Sud. Pour Bohuslav Sobotka, l'Etat ne peut pas interférer dans cet appel d'offres et aucun motif politique ne le justifierait.

La priorité du ministre adjoint de la Justice est la lutte contre la récidive

La priorité du ministre adjoint de la Justice Pavel Štern est de combattre le fort taux de récidive, qui dépasse les 60%, chez les auteurs d'actes délictueux. Deux facteurs expliqueraient selon lui ce phénomène : le fort taux d'endettement des personnes jugées et leur incapacité à s'insérer sur le marché du travail. Pavel Štern envisage donc de soutenir les organisations non gouvernementales qui portent des projets pour permettre l'emploi des personnes ayant un passé criminel. Le nouvel adjoint au ministre, qui était auparavant directeur du Service de probation et de médiation, veut tout d'abord lancer une recherche pour mettre clairement en évidence les raisons qui expliquent la récidive. Il rappelle l'expérience de l'amnistie présidentielle annoncée en 2013. Durant l'année, un tiers des personnes ayant bénéficié de cette amnistie ont de nouveau été arrêtées par la police.

Près d'un tiers des femmes tchèques auraient été victimes de violences sexuelles ou domestiques

Une enquête menée en 2012 par l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne estime qu'environ un tiers des femmes européennes de plus de quinze ans auraient été victimes de violences sexuelles ou domestiques. Les résultats sont sensiblement les mêmes pour la République tchèque (32%). Dans la plupart des cas, les femmes sont victimes de leur partenaire intime. Selon l'association proFem, 400 000 femmes tchèques seraient menacées chaque année par les violences domestiques, et 230 000 d'entre elles souffriraient de séquelles psychiques et physiques. L'enquête européenne dont les résultats ont été publiés ce mardi a porté sur 42 000 personnes âgées de 18 à 74 ans.

Amazon désire toujours disposer d'un centre de distribution près de Brno

L'entreprise de commerce en ligne Amazon désirerait toujours implanter un centre de distribution près de Brno en Moravie. C'est ce qu'a déclaré le maire de la ville, le social-démocrate Roman Onderka, après avoir rencontré des représentants de la firme américaine au Luxembourg ce mardi. Le conseil municipal de Brno doit se prononcer d'ici deux semaines sur ce projet qui fait face l'opposition des habitants concernés par l'implantation du centre de distribution. Amazon réclame également que ce centre soit raccordé à l'autoroute, une demande mal accueillie par certains conseillers municipaux. A Dobrovíz, non loin de Prague, l'entreprise américaine, critiquée pour les conditions de travail de ses salariées, voudrait construire un second centre de distribution mais se heurte là aussi au mécontentement de la population locale.

Jana Nečasová inculpée pour avoir transmis des documents confidentiels

Le site lidovky.cz révèle que l'ancienne directrice de cabinet de l'ex-Premier ministre Petr Nečas, Jana Nečasová, qui est désormais sa femme, est poursuivie par les procureurs de la ville d'Olomouc pour avoir transmis des documents confidentiels. Connue sous le nom de Jana Nagyová, quand éclate l'affaire en juin dernier, elle est soupçonnée d'avoir utilisé les services secrets tchèques, notamment au profit du lobbyiste Ivo Rittig, qui fait lui même l'objet de poursuites. Ce dernier, considéré comme l'un des parrains pragois les plus influents, est également inculpé dans le cadre d'une autre affaire, de blanchissement d'argent cette fois. L'affaire Jana Nagyová avait entraîné la chute du gouvernement de Petr Nečas.

L'héroïne saisie ce week-end provenait de Turquie

A l'occasion d'une conférence de presse, la police tchèque a indiqué ce mardi que l'héroïne saisie ce week-end dans un camion provenait de Turquie. Les douaniers tchèque ont mis la main sur 183 kilogrammes de cette drogue dérivée de la morphine, la plus importante prise sur le territoire tchèque pour cette substance, pour un montant évalué à 27,5 millions d'euros. La police a également indiqué que contrairement à certaines hypothèses qui ont été formulées, cette héroïne était bien destinée au marché tchèque. Le conducteur du camion n'était pas au courant du contenu exact de sa cargaison.

Plus de sept millions de couronnes d'économies mis à jour au ministère de l'Education

Le ministre de l'Education, le social-démocrate Marcel Chládek, a expliqué avoir mis à jour 200 millions de couronnes d'économies, soit plus de sept millions d'euros. Cette déclaration fait suite à une annonce similaire la semaine passée, avec le recouvrement de 150 millions de couronnes (5,5 millions d'euros environ). Cet argent doit constituer une réserve pour financer de futurs projets dans l'éducation. Selon le ministre, il pourrait s'agir d'une augmentation du salaire des enseignants, de l'achat ou de la modernisation des équipements ou encore d'investissements dans le sport. Un audit doit être mené au ministère pour évaluer les secteurs où le budget qui lui est alloué peut être économisé ou mieux dépensé.

Ústí nad Labem : le Činoherní studio va disparaître, remplacé par une nouvelle structure

Le théâtre Činoherní studio, établissement de la ville d'Ústí nad Labem, au nord de la Bohême, va disparaître dans sa forme actuelle. Les conseillers municipaux ont voté la création d'une nouvelle société d'utilité publique à sa place, qui prendra le nom de Činoherní studio de la ville d'Ústí nad Labem. Il sera doté à hauteur de 290 000 euros. C'est précisément la décision soudaine en janvier de la mairie de remplacer la subvention de 435 000 euros qu'elle attribuait jusqu'alors au théâtre par cette dotation qui l'a conduit à cesser ses activités, ne pouvant assurer son financement pour l'exercice 2014. La structure actuelle, dans l'incapacité de verser à ses employés leur salaire du mois de février, va être mise en liquidation.

En activité depuis le début des années 1970, le Činoherní studio est l'une des plus importantes institution culturelle de cette ville de 100 000 hhabitants au nord de la Bohême. Les menaces qui pèsent sur elle ont suscité une vague de soutiens dans le monde du théâtre tchèque.

Prague : le cinéma Aero accueille le Festival du spectateur résistant aux chocs

La neuvième édition du Festival du spectateur résistant aux chocs débute ce mardi au cinéma Aero à Prague. Jusqu'au 9 mars, les spectateurs pourront comme à l'usage découvrir une sélection d'oeuvres "(in)esthétiques". En tout, une sélection de vingt films est proposée autour du thème des hommes d'Eglise, et par exemple la comédie Wrong Cops de l'artiste français Quentin Dupieux (connu également sous le nom de Mr. Oizo). Après Prague, le festival ira faire un tour du côté de Brno en Moravie, et plus précisément dans le cinéma Scala.

Météo

Mercredi, la pluie continue de s’abattre sur la Bohême, à l'ouest, mais pas sur la Moravie, à l'est, qui bénéficie de belles éclaircies. Cela n'est pas pour déplaire aux Kazimír de Moravie, qui célèbrent aujourd’hui leur fête. Les températures sont stables et vont de 8 °C à 12 °C pour les maximales.