• 18/09/2002

    Les pays membres et candidats à l'Union européenne, dont les dégâts causés par les inondations catastrophiques de cette année sont estimés à plus d'un milliard d'euros, pourront bénéficier des moyens du Fonds de solidarité de l'Union européenne. Ce projet a été approuvé mercredi à Bruxelles par la Commission européenne. En remplissant les critères stipulés par la Commission, la République tchèque sera parmi les bénéficiaires du Fonds de solidarité de l'UE. Selon le commissaire Michel Barnier, le Fonds pourrait réunir de 500 millions à un milliard d'euros.

    Auteur: Astrid Hofmanová
  • 17/09/2002

    Le Premier ministre tchèque et chef de la social-démocratie, Vladimir Spidla, cherche à stabiliser le gouvernement de coalition. Pour l'instant, il ne compte pas résoudre la crise par la démission de son cabinet. "C'est une solution extrême. Elle n'est pas à l'ordre du jour", a dit Vladimir Spidla.

    Auteur: Magdalena Segertová
  • 17/09/2002

    Les forces de l'air américaines vont contribuer à la protection de l'espace aérien tchèque, au cours du sommet de l'OTAN, prévu pour novembre prochain à Prague. Le ministre tchèque de la Défense, Jaroslav Tvrdik, en visite aux Etats-Unis, l'a déclaré à Washington, après s'être entretenu avec son homologue américain, Donald Rumsfeld, de l'organisation du sommet. D'après Jaroslav Tvrdik, l'élargissement de l'OTAN aux pays candidats, y compris la Slovaquie, aura certainement lieu au sommet pragois.

    Auteur: Magdalena Segertová
  • 16/09/2002

    Le gouvernement tchèque se désagrège. Les représentants des trois partis de la coalition gouvernementale dominée par la social-démocratie ont cherché pendant toute la journée de ce lundi des solutions éventuelles de la crise. Ils ont été reçus également par le Président tchèque, Vaclav Havel. Plus de détails dans notre émission Faits et événements en République tchèque.

    Auteur: Václav Richter
  • 15/09/2002

    La participation des contingents de l'Armée tchèque à des opérations de maintien de la paix au sein des unités multinationales au Kosovo connaît beaucoup de succès mais aussi des déboires. Ce samedi, le contingent tchèque a perdu deux hommes, décédés lors d'un accident de la circulation dans des conditions non encore éclaircies.

    Auteur: Omar Mounir
  • 15/09/2002

    Juste après la réunion, samedi, de la direction de la social-démocratie, le Premier ministre Vladimir Spidla a déclaré qu'il ne compte plus avec les ministres de l'Union de la liberté/Union démocrate. "Je vais négocier la conception de la formation du gouvernement, a-t-il dit, avec les présidents des autres partis, ce qui veut dire, je présume, que les ministres de l'Union de la liberté seront remplacés par d'autres ministres."

    Auteur: Omar Mounir
  • 15/09/2002

    "Le Parti communiste de Bohême et de Moravie va soutenir le gouvernement minoritaire des sociaux-démocrates et des chrétiens-démocrates, si ces formations politiques portent davantage l'accent sur les parties du programme qui constituent pour les communistes "l'axe de leur politique". Ce point de vue est celui des vice-présidents de ce parti, Miloslav Ransdorf et Jiøí Dolej, lesquels précisent qu'ils ont à l'esprit la politique sociale et la croissance économique.

    Auteur: Omar Mounir
  • 15/09/2002

    L'avion de transport de l'Armée tchèque, Tupolev Tu-154, qui, samedi, s'est trouvé contraint, à cause d'une panne de moteur, de faire un atterrissage non prévu à l'aéroport Saint-Exupéry de Lyon, est toujours en stationnement sur l'aire de cet aéroport et ne pourrait repartir que lundi. Des experts tchèques se rendront à Lyon avec la mission de s'assurer de l'origine de la panne.

    Auteur: Omar Mounir
  • 14/09/2002

    Trois mois à peine après les parlementaires, le gouvernement de la République tchèque se transformera d'un gouvernement majoritaire en gouvernement minoritaire. Deux partis seulement composeront le cabinet : la social-démocratie et la démocratie-chrétienne. Quant à Hana Marovona, responsable de ce naufrage en raison de son vote contre l'augmentation des impôts en conséquences des inondations, elle refuse de quitter la députation comme le lui ont demandé ses collègues de l'Union de la liberté/Union démocrate.

    Auteur: Omar Mounir
  • 14/09/2002

    Selon son remplaçant à la tête des Affaires étrangères, Jan Kavan, ministre sortant et actuellement président de l'Assemblée générale des Nations unies, devait ressentir, en qualité de député, plus de responsabilité à l'égard des événements dans son pays et du destin de la coalition. La coalition va s'efforcer à l'avenir d'avoir encore la voix de Marvanova, a dit Cyril Svoboda. Cette voix fut à l'origine, rappelons-le, du rejet de la réforme fiscale présentée par le gouvernement et rendue nécessaire par les charges consécutives aux inondations. Précisons à ce sujet qu'avec la voix de Kavan, le gouvernement aurait pu éviter ce rejet et par la suite l'actuelle crise gouvernementale.

    Auteur: Omar Mounir

Pages