• 10/02/2002

    Aux Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City, le couple tchèque Katerina Berankova et Otto Dlabola s'est placé septième au programme court de patinage artistique. Le couple semble être en bonne forme : aux Championnats d'Europe de Lausanne, Berankova et Dlabola ont occupé la belle 5e place. A Salt Lake City, ils rêvent de terminer dixièmes. Le programme libre, lors duquel les couples russe, canadien et chinois vont briguer les médailles, aura lieu lundi prochain.

  • 09/02/2002

    La première médaille pour la République tchèque aux 19e Jeux olympiques de Salt Lake City : la fondeuse Katerina Neumannova, 28 ans, vient de décrocher le bronze olympique du 15 km libre dames. Elle a été devancée par l'Italienne Stefania Belmondo en première position et la Russe Larissa Lazutina, qui a remporté la médaille d'argent.

  • 09/02/2002

    Toujours à propos des JO d'hiver... Le chef de l'Etat tchèque, Vaclav Havel, invité à la cérémonie d'ouverture, n'y a finalement pas assisté. "Voyager à l'autre bout du monde est très épuisant. De plus, M. le Président est actuellement assez préoccupé," a expliqué le porte-parole de Vaclav Havel. Quelques heures seulement avant l'ouverture des JO, la Maison olympique tchèque a été inaugurée à Salt Lake City. Elle sert de point de rencontre pour les athlètes, leurs supporters et les journalistes.

  • 07/02/2002

    Hana Marvanova, présidente de l'Union de la liberté, parti de droite en opposition, aimerait donner de la place, sur la liste des candidats aux prochaines législatives, à plusieurs représentants du secteur civique, dont le pasteur protestant populaire, Svatopluk Karasek.

  • 07/02/2002

    Vendredi, jour de l'inauguration des Jeux olympiques à Salt Lake City, la Maison olympique tchèque sera solennellement inaugurée au centre-ville, à quelques pas du hall de hockey sur glace. On attend la présence de l'ex-chef de la diplomatie américaine, Mme Madeleine Albright, donc on sait ses origines tchèques.

  • 04/02/2002

    Le tribunal régional d'Ostrava en Moravie se penche à nouveau sur la cas des six jeunes poursuivis pour deux attaques racistes au cocktail Molotov contre les maisons de Roms. Ils leur est reproché, selon la plainte, d'avoir jeté, en février 1996, contre deux habitations de Roms, quatre bouteilles de cocktail Molotov. Les jeunes en revanche rejettent l'idée d'attaques racistes et disent avoir été poussés par la curiosité de voir l'effet du cocktail Molotov et on choisi pour cela de vieilles maisons apparemment inoccupées.

  • 02/02/2002

    La presse de samedi revient sur la désintégration de la coalition des quatre partis politiques, la plus forte force politique d'opposition qui, selon les sondages sur les intentions de votes, pouvait gagner les législatives de juin. Jeudi, les chrétiens-démocrates ont invité leur partenaire de la coalition, l'Union de la liberté, à créer une coalition de deux partis, pour participer aux élections sans l'Alliance civique démocrate. Rappelons que ce sont les dettes de cette dernière qui sont à l'origine de la crise au sein de la coalition. Vendredi, le député de l'Union de la liberté, Karel Kühnl, a démissionné de son poste de leader de la coalition des quatre.

  • 02/02/2002

    Une conférence internationale sur l'abus de l'énergie nucléaire commence dimanche à Prague. Parmi les thèmes, il y a aussi la relation entre le public et l'énergie nucléaire. On attend l'arrivée à Prague de Jamie She, porte-parole de l'OTAN et d'autres experts.

  • 02/02/2002

    L'unité tchèque de protection contre les armes chimiques peut intervenir non seulement au Koweït mais aussi ailleurs, dans le cadre de l'opération «La liberté durable». Une déclaration de l'ambassadeur américain à Prague, Craig Stapleton. Environ 350 hommes de la 9e compagnie de protection contre les armes chimiques de Liberec devrait s'envoler pour le Koweït vers la fin du mois de février.

  • 01/02/2002

    La plus forte force politique d'opposition, la coalition des quatre partis, qui, selon des enquêtes sur les intentions de votes, pouvait gagner les législatives, s'est désintégrée. Karel Kühnl, député de l'Union de la liberté-Union démocratique, a démissionné de son poste de leader de la coalition. La crise au sein de la coalition des quatre a trouvé son point culminant jeudi, lorsque les chrétiens-démocrates ont invité l'Union de la liberté à créer la coalition des deux, pour se présenter aux élections sans l'Alliance civique démocrate. L'Union de la liberté se prononcera sur cette proposition mardi prochain.

Pages