• 03/03/2006

    Un contrôle plus rigoureux aux frontières avec les pays voisins peut calmer la situation en Irak. C'est ce qu'estiment des fonctionnaires irakiens, venus cette semaine à Prague pour prendre connaissance de la politique tchèque dans les domaines d'octroi d'asile et de migration. Et d'ajouter que les émeutes et la violence en Irak seraient initiées, dans une grande mesure, de l'extérieur.... On rappellera que l'aide tchèque accordée à l'Irak et à ses institutions, dès la chute du régime Saddam Hussein, concerne notamment la protection du patrimoine, la formation de policiers et de juges, des séjours récréatifs d'enfants irakiens ou des projets urbains et industriels.

  • 03/03/2006

    Continuation à Prague de la huitième édition du festival des films documentaires, « Jeden svet », sur les droits de l'Homme. Lors de l'ouverture du festival, jeudi soir, l'ex-président Vaclav Havel a remis un Prix spécial du festival à la réalisatrice américaine Milena Kaneva.

  • 03/03/2006

    Le Premier ministre tchèque, Jiri Paroubek, a été reçu au Brésil par le Premier ministre brésilien, Lula da Silva. Une occasion pour lui de saluer ses succès économiques.

  • 03/03/2006

    La mairie de la ville de Turnov commencera en été une reconstruction de l'unique synagogue située dans le nord de la Bohême ayant survécu à la Deuxième Guerre mondiale. La reconstruction de la synagogue, datant de l'an 1747, sera suivie par des experts du Musée juif de Prague.

  • 03/03/2006

    Cette année, l'association le Patrimoine tchèque de l'UNESCO qui couvre douze villes et communes tchèques possédant des biens inscrits sur la Liste du patrimoine de l'UNESCO, a à sa disposition un budget de près de sept millions de couronnes.

  • 03/03/2006

    Ce dimanche, les spectateurs pragois pourront voir, pour la première fois, l'ensemble japonais de tambours, Jamato. Le spectacle du groupe, qui se produira dans la Salle des congrès, s'intitule Kami-Nari.

  • 02/03/2006

    Les livraisons du gaz et du pétrole, la protection des investissements et l'augmentation des exportations tchèques en Russie ont été au coeur des entretiens du président russe, Vladimir Poutine, avec le premier ministre tchèque, Jiri Paroubek. Ce dernier a caractérisé les rapports tchéco-russes comme étant les meilleurs dans l'histoire. Vladimir Poutine a terminé, jeudi sa visite officielle de deux jours à Prague, au cours de laquelle il reconnu une responsabilité morale de son pays vis-à-vis de l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du pacte de Varsovie, en août 1968.

  • 02/03/2006

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui a accompagné le président Vladimir Poutine lors de sa visite à Prague a indiqué, à une conférence de presse, que le processus de la reconstruction politique de la Tchétchénie était terminé. Une priorité de Moscou est le développement économique de cette république de la Fédération russe, a-t-il déclaré.

  • 02/03/2006

    La situation en Tchétchénie et l'aide étrangère à ce pays sera le thème d'une conférence, la semaine prochaine, au Sénat tchèque. Le sénateur Jaromir Stenina l'a annoncé à l'occasion de la visite du président russe à Prague, car, selon le sénateur, c'est lui qui a une responsabilité politique du génocide du peuple tchétchène. Le comportement de la Russie en Tchétchénie a également été critiqué par l'ancien président Vaclav Havel et d'autres personnalités.

  • 02/03/2006

    L'affaire autour de Jan Mares, ancien directeur de l'Office national de sécurité, NBU, n'a pas compromis les rapports avec l'OTAN. Une déclaration du premier ministre Jiri Paroubek à l'issue d'une rencontre avec le directeur de sécurité de l'Alliance, Thomas Mc Keever. Ce dernier est venu spécialement à Prague pour examiner s'il n'y avait pas une fuite d'informations ou si la communication entre NBU et l'OTAN n'a pas été perturbée à cause de la personne de l'ancien directeur démissionné que l'on soupçonne d'avoir entretenu des contacts avec des personnes impliquées dans les affaires pénales.

Pages