Jan Kavan inaugure son périple en Asie du Sud-Est

r_2100x1400_radio_praha.png

L'Indonésie, la Thaïlande et Singapour sont les trois destinations lors d'un périple du chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, en Asie du Sud-Est, commencé ce vendredi. Une information d'Alena Gebertova.

Le renforcement des relations politiques et commerciales est le premier objectif de ce voyage. Jan Kavan se rend d'abord en Indonésie, le seul pays parmi les trois pays mentionnés qui n'ait pas encore reçu la visite d'un chef de la diplomatie tchèque. Si les années cinquante et soixante ont vu les échanges commerciaux tchécoslovaco-indonésiens se développer, les trente années suivantes ont été dans ce domaine plutôt maigres. L'heure est donc à une relance des échanges mutuels, l'accent étant mis sur les constructions mécaniques et l'énergétique. L'ouverture d'un consulat honoraire tchèque et la rencontre avec la présidente indonésienne, Megawati Sukarnoputri, voilà d'autres points forts du séjour de Jan Kavan dans ce pays. Les échanges commerciaux prédomineront aussi les conversations du ministre tchèque en Thaïlande, qui compte y rencontrer, aussi, des ressortissants tchèques. Sera évoquée également la question du sort de deux jeunes Tchèques qui purgent dans une prison thaïlandaise de longues peines, pas moins de cinquante ans, pour trafic de drogue. En 2002, le Ministère tchèque des Affaires étrangères a signé avec la Thaïlande la Convention d'extradition et la coopération lors de l'exécution des jugements. La chance des deux jeunes Tchèques de retrouver leur pays semble donc, aujourd'hui, plus grande que jamais. A la fin de son voyage en Asie du sud, le ministre Kavan s'arrêtera à Singapour, le cinquième partenaire commercial asiatique de la République tchèque. Nous rappelons que la dernière visite d'un chef de la diplomatie tchèque dans la région, en la personne de Josef Zieleniec, remonte à 1993.