L’adoption de l’euro : le ministère des Finances recommande de ne pas fixer une date précise

Le ministère des Finances de concert avec la Banque centrale tchèque (ČNB) recommandent de ne pas fixer de date précise pour l’adoption de l’euro. C’est ce qui découle du matériel publié ce mardi et qui sera discuté à la réunion gouvernementale ce mercredi. Le document ne recommande pas non plus l’adhésion tchèque au Mécanisme de taux de change européen II (MCE II) pour l’année 2014. Pour qu’un pays puisse adopter la monnaie unique, il doit suivre ce mécanisme pendant deux ans au moins, ce qui implique de maintenir un taux de change de la monnaie nationale stable par rapport à l’euro. Par ailleurs, selon les données de l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ), la République tchèque n’a pas satisfait en 2012 deux des quatre critères de convergence économique : la stabilité des prix n’a pas été maintenue à cause de l’augmentation de la TVA, et le déficit des finances publiques par rapport au PIB a été supérieur à 3 %.