L'éditeur du livre Mein Kampf a été condamné

r_2100x1400_radio_praha.png

Michal Zitko, qui, il y a deux ans, a édité le livre Mein Kampf, version tchèque, sans l'accompagner d'un commentaire explicatif, vient de perdre sa lutte pour la libre propagation de cette « bible du nazisme ». Astrid Hofmanova.

La cour d'appel de Prague a confirmé la peine initiale qui condamne l'éditeur du Mein Kampf à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 2 millions de couronnes, soit environ 65 000 euros. La cour d'appel l'a déclaré coupable d'assistance et de soutien à la propagation de mouvements incitant à la violation des droits et des libertés de l'homme. Cette fois-ci, Michal Zitko a vraiment peur de terminer sous les verrous. Il risque de faire un an de prison, car il ne dispose pas de la somme nécessaire pour payer l'amende, l'édition du livre ne lui ayant rapporté que 260 000 couronnes. Mais le tribunal est d'un avis différent. Il estime que grâce à un tirage de plus de 100 000 exemplaires, Zitko a gagné presque 7 millions de couronnes et cela en dépit du fait qu'une partie du tirage a été saisie par la police, après l'ouverture de l'enquête.

Dans la situation actuelle, Michal Zitko ne peut plus faire appel, mais il lui reste deux possibilités pour renverser la situation: s'adresser à la Cour suprême de Brno ou au Tribunal européen pour les droits de l'homme de Strasbourg. Michal Zitko est résolu à le faire.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture