Législatives : les communistes veulent un référendum sur la restitution des biens aux Églises

La loi de restitution des biens confisqués durant la période communiste aux Églises pourrait bien être un thème de la campagne législative qui s'annonce, puisque le parti communiste (KSČM) veut qu'un référendum soit organisé sur la question. Vojtěch Filip, le président de cette formation qui bénéficie encore d'une audience importante en République tchèque, a déclaré qu'il avait reçu des lettres demandant de revoir ce texte de loi, dont l'adoption, en novembre dernier, avait suscité un vif débat. Dans un entretien accordé à des sites d'informations, il estime que 80% des citoyens tchèques sont en désaccord avec cette loi. Les communistes pourraient être soutenus dans leur démarche par les sociaux-démocrates qui avaient mené une intense campagne contre ce projet de restitution des biens aux Églises, qu'ils considéraient inappropriés surtout en temps de crise.

Selon la loi adoptée par l'ancien gouvernement de Petr Nečas, 56% des biens expropriés sous le régime communiste à seize cultes de la République tchèque leur seront rendus pour une valeur de 75 milliards de couronnes (environ 3 milliards d’euros). Le reste n’est pas perdu puisque les Églises recevront également une compensation financière de l’ordre de 59 milliards de couronnes (près de 2,35 milliards d’euros) sur une période de trente ans.